Précédent
Suivant

par Régis Raphaël Violette

Dans ce message, le lecteur prendra connaissance qu’il est dans cet état hypnotique, percevant une réalité illusoire qui le maintient dans l’ignorance, il trouvera le moyen de s’en libérer.

Il n’y a pas plus grand ou plus petit, il n’y a que l’amour.

Pourquoi cette affirmation n’est que vérité ? Dans une certaine mesure, celui qui ne connaît pas l’origine de ce qu’il est, croit qu’il est différent de ce qu’il perçoit en tant que réalité, sur ce qui se présente sur son écran mental ou sur tout autre chaîne de diffusion. La vie de l’homme se compare à un être qui est assis devant son téléviseur, être positionné à regarder une chaîne principale et de temps en temps à faire appel à d’autres diffuseurs. Tout ça pour dire que l’homme s’identifie à ce qu’il voit, il est tellement subjugué, voire impliqué dans la chaîne principale qu’il se voit comme étant réel, tout en pensant que cela est la réalité, mais en fait il n’en est que l’observateur, celui qui regarde à travers ce téléviseur. Comprendre que le téléviseur n’est rien d’autre que le temps, tous les diffuseurs se trouvent être les dimensions, l’espace est l’illusion, le rêve éphémère.

L’homme qui est assis devant son téléviseur, se trouve être la conscience qui se regarde à travers le temps, l’espace et dimensions. Tout est le reflet de la même conscience, à travers le temps, la conscience apprend à travers l’illusion, le rêve éphémère, les expériences, sentir et ressentir les émotions, les sentiments, à être tous les personnages, à vivre dans les concepts, dans les archétypes, qui sont à l’origine de toutes les religions, cultes, rituels et autres. Tout ça est illusion, la seule chose qui permet à la conscience de se libérer du temps, de l’espace et dimensions, c’est l’amour, pas n’importe lequel, un amour qui unifie tout, qui purifie et consume tout d’un même amour, qui permet à la conscience de prendre connaissance que tout en est sa propre création, qu’en fait au-delà de la conscience, il n’y a que l’amour sans conscience, sans temps, sans espace, sans dimension aucune.

Voilà une simple et juste vérité qui demande à être vécue de l’intérieur qu’en fait il n’y a pas plus grand ou plus petit. Ce qui est à l’origine de tout est cette présence éternelle, l’amour dont nous sommes tous issus. Peu importe ce qui est diffusé dans le rêve éphémère, temps, espace et dimension, tout est illusion, la seule chose qui est réelle, vrai, c’est cet amour en présence qui inclut tout du dernier jusqu’au premier. Maintenant la vérité est celle-ci: tout est illusion, la seule chose qui est vraie est l’amour. Ce que nous percevons comme étant réel n’est que le rêve éphémère, l’illusion.

Tant que l’homme reste identifié à ses croyances, il est victime de ce qu’il croit et pense être comme conscience. Peu importe ce qui se présente sur son écran personnel, tout n’est que son reflet, lui dévoilant l’illusion de dualité et de séparation, seul le vrai amour libère de toute illusion tout en étant plus cette conscience mais bien la présence éternelle consumant tout de son amour, de sa lumière du dernier jusqu’au premier, tout d’un même amour.

Source: https://justeetre.blogspot.com/

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant