Précédent
Suivant

 

Deborah Zeta

Notre avancée dans la nouvelle ère est facilitée en renforçant la connexion entre notre conscient et notre subconscient ou esprit. Ce lien entre conscient et subconscient est l’essence de notre force spirituelle, au niveau physique, elle se reflète dans notre système immunitaire.

 

L’unification intérieure contribue à nous libérer des réalités tridimensionnelles.

Nous savons tous trop bien comment un système immunitaire affaibli peut nous rendre vulnérables à la maladie. Au niveau spirituel, une connexion faible ou défaillante entre conscient et subconscient nous rend vulnérables aux pensées-virus, celles-ci sapent notre aptitude à nous libérer des expériences tridimensionnelles.

Quand notre attention est lourdement impliquée dans la réalité physique, la connexion avec notre âme est mince. Une conscience qui considère la réalité physique comme tout ce qui est se trouvera limitée à la partie de l’existence vécue par les sens physiques. Tous ceux qui sous-estiment la nature limitante d’une perspective purement physique négligent le rôle que les rêves, l’imaginaire et la guidance intuitive jouent dans notre vie quotidienne.

 

Une pensée-virus est une forme-pensée de basse vibration qui devient virale.

Les pensées-virus nous attachent et nous asservissent à la réalité physique. Une pensée-virus est une forme-pensée de basse vibration qui « devient virale » essentiellement en se transmettant d’une personne à une autre jusqu’à être acceptée comme absolue à certains niveaux de résonance. Les pensées-virus flottent librement dans la conscience collective, souvent transmises d’une génération à l’autre, de sorte que leur source est oubliée depuis longtemps. Les pensées-virus se nourrissent de l’énergie vitale.

 

La pénurie est une pensée-virus primaire.

La pénurie est un exemple de pensée-virus. Les concepts de pénurie nous disent que nous sommes petits, impuissants, pauvres, mal aimés et vivant sur une ligne temporelle ressemblant à un désert aride. Dans cette perspective, il nous est facile d’imaginer inaccessibles les réserves universelles d’information et de ressources. Quand une personne devient la proie d’une pensée-virus, ses croyances sont modifiées par le virus et elle commence à agir de façon compatible avec la fausse réalité propagée par le virus.

La pénurie est une pensée-virus à partir de laquelle d’autres pensées-virus se développent. La pénurie engendre des pensées-virus de manque de temps, d’argent, d’amour et d’autres ressources pour réaliser notre vrai potentiel ou accomplir notre mission spirituelle. Il s’ensuit que si nous n’avons pas assez pour nous-mêmes, nous n’avons rien à partager avec les autres. Beaucoup de temporalités de basse vibration sont fondées sur la conscience du manque d’une manière ou d’une autre. La forme-pensée de ne pas avoir assez est à la racine de nombreux crimes violents, comportements destructeurs, maladies et autres formes de disharmonie.

 

Renforcer notre système immunitaire spirituel contre le virus du manque.

Ce que nous disons ici n’est pas un jugement. Les âmes voyagent dans les lignes temporelles pour connaître ce virus de l’intérieur. Une fois l’expérience achevée, une compréhension plus profonde des pensées-virus de pénurie renforce le système immunitaire spirituel, ce qui lui permet de discerner les formes-pensées de vibration inférieure. On guérit du manque en remplaçant cette pensée-virus par une forme pensée d’abondance, d’amour inconditionnel et de gratitude. Ces pensées nous élèvent à des temporalités de haute vibration où nos potentiels supérieurs se manifestent.

 

La guérison émotionnelle renforce notre système immunitaire spirituel.

S’il semble difficile de s’autoriser à exister en état de gratitude et d’abondance, il est peut-être temps de travailler avec les sois passés pour dissiper des malentendus. La guérison et le nettoyage émotionnels sont des étapes capitales pour renforcer notre système immunitaire spirituel. Les bagages émotionnels du passé résident dans notre conscience comme des points faibles ou déclencheurs de pensées-virus. Si nous maintenons toujours les émotions d’enfance de ne pas être aimé ou si nous continuons à souffrir d’un amour perdu depuis longtemps, nous sommes des proies faciles pour les pensées-virus. En travaillant avec les aspects plus jeunes de notre conscience, en les rééduquant pour ainsi dire, nous devenons leur soi supérieur, apte à faciliter notre propre guérison.

 

Créer une continuité de conscience qui transcende les existences.

Chaque fois que notre « soi centré » actuel choisit de servir de reflet physique à notre soi supérieur dans cette vie, nous créons une continuité de conscience qui transcende les existences. Par ce processus d’entraînement, au cours des existences les sois centrés peuvent se « donner la main » pour créer une unification intérieure qui sous-tend l’ascension de la conscience.

Quand nous sommes dans l’amour et l’abondance de notre esprit, nous voyons le monde qui nous entoure par les yeux de notre soi supérieur. À partir de là chaque décision que nous prenons, chaque pensée et chaque action, tout nous mène un peu plus loin sur les temporalités de cinquième dimension qui marquent de la nouvelle ère.

 

Source: http://www.celestialvision.org/

Traduit par Bénédicte

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant