Précédent
Suivant

par Régis Raphaël Violette 

Qu’on le veuille ou pas, nous nous retrouvons dans un monde, dans une matrice illusoire, qui en fait nous reflète notre état d’être. Que veut dire cet état d’être, nous conviendrons que nous incarnons une forme humaine dans laquelle nous sommes confrontés aux histoires, aux croyances, aux mémoires et à toutes pensées venant de cet enfermement. En gros, nous sommes victimes de nos pensées, de ce que nous croyons apercevoir, de ce que nous interprétons comme étant la réalité, toujours basée sur le vécu humain. Nous faisons face aux émotions diverses engendrées par toutes les personnes qui partagent notre réalité présente. Il y a tant de niveau de compréhension, pour la simple raison que chacun a son propre bagage émotionnel. L’être humain, quand il ne comprend pas une situation où n’est pas d’accord,  exprime la colère à la mesure de l’incompréhension. Il va s’en prendre à lui-même et exprimera sa colère contre une personne ou des personnes qu’il aura lui-même identifiées par résonance. Tant que vous nourrissez les émotions engendrées par l’illusion de dualité, de séparation et d’enfermement, vous en vivez les ressentis, c’est ce qui apporte le mal-être, souffrance, maux.

Quoi qu’il en soit, ce qui faut comprendre dans tout ce charabia, c’est que nous sommes tous confrontés à vivre cette illusion de dualité, de séparation et d’enfermement pour la simple raison que tout prend son origine en son propre esprit, âme et conscience. Pourquoi tout cela n’est qu’illusion ? Nous sommes responsables de la réalité dans laquelle nous évoluons, comme tout est un, l’un en tout, tout en un, ce que nous percevons est en fait à notre image. À l’image du personnage que nous croyons être, qui est la résultante de tout ce bagage émotionnel, le fruit de toutes nos actions. Comme je l’exprime, le tout en un se trouve être toute cette fragmentation où toute cette diversité vit l’illusion d’enfermement. Nous en tant que fragmentation de l’un, tout en étant la totalité, l’un, nous sommes confrontés à notre propre création. Il y a illusion de dualité car on fait une distinction entre les deux, qui pourtant est le même tout, l’un. Ce que j’appelle la présence éternelle qui est au-delà de toute illusion d’enfermement et autres, qui n’est pas assujettie aux émotions engendrées par l’être humain. Pourquoi,  en est-il ainsi ? C’est qu’il a ignoré sa vraie nature divine pour croire en des faux dieux, comme les religions, les croyances, les concepts, les archétypes, toutes pensées qui prennent son origine dans cet enfermement.

Maintenant que tout est démêlé, nous avons d’un côté, la présence éternelle, l’un et de l’autre l’homme qui croit être séparé, qui vit, expérimente l’illusion de dualité et de séparation, ce qui crée l’enfermement, créant ainsi cette matrice quantique, illusoire. En sachant que nous sommes victimes de nos croyances erronées, tous les voiles de l’illusion tombent, il n’y a rien de vrai, car tout est fondé sur cette incompréhension de l’homme face à cette réalité illusoire, il ne se rend pas compte qu’il est en fait le créateur de cette grande pièce de théâtre. Comment s’en sortir ? Tout simplement ne plus donner aucune importance et comprendre que les émotions ressenties proviennent de cet état d’être, qui est que la résultante de l’ignorance, de cet aveuglement, pour la simple raison qu’on a oublié notre vraie nature divine. Plus l’être donnera de l’importance et continuera à s’identifier à ce qu’il croit et pense être de ce qui provient de cette illusion d’enfermement, de dualité et de séparation,plus il en sera la victime car tout lui reflète cette anomalie, croyant être coupé de la source, de l’un, de la présence éternelle. Voilà l’importance de ne plus entrer dans ce jeu, de ne plus s’identifier à rien qui vient de cette illusion d’enfermement, de dualité et de séparation, de tout accueillir, de tout accepter, de tout traverser, de tout transcender en consumant tout par le feu sacré de l’amour dénudé de tout, afin de vivre pleinement la présence éternelle et reconnaître qu’en fait que tout est un, l’un en tout. Quand nous sommes confrontés à des gens qui expriment leurs émotions, leurs colères ou autres,il faut comprendre qu’ils sont qu’une image qui n’a plus sa raison d’être, car la vraie réalité est tout simplement amour, joie et paix.

Comment agir face aux gens qui nous expriment leur colère ou autres, leurs incompréhensions face à ce monde, face à ce qu’ils vivent? En leur disant tout simplement que tu respectes ce qu’ils sont en train de vivre, que pour toi, cela ne t’appartient plus, tu as fait la paix avec ce monde, avec tout ce qui est. Tu as compris que seul l’amour dénudé de tout t’apporte la joie, la paix et cet amour incommensurable.

Auteur: Régis Raphaël Violette

Source: https://justeetre.blogspot.com/

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT