par Emeline

Coucou tout le monde.Voici un résumé des actualité postée sur les réseaux:

Je vous partage une petite météo énergétique. Des énergies de créativités se mêlent à l’inconscient collectif qui brasse beaucoup d’énergie de survie. Nous sommes réellement ballotés entre peur irrationnelle, peur paralysante du domaine du financier etc…et un grand élan d’idée, de volonté d’action pour nous même et de changement. Vous pouvez avoir la sensation d’être incohérent avec vous- même, passant de l’élan d’action plein d’espoir à l’inertie pleine de peur….Balle au centre comme dirait l’arbitre de notre équilibre. Ménageons le centre de la communication et du coup notre thyroide. Se centrer sur « les priorités ». Retrouver un équilibre juste dans nos partages avec nos proches, car nous devons investir ce que nous sommes en mesure d’assumer. La justice universelle est la somme des branchements de chaque « justesse » individuelle. La connexion plexus coeur et gorge.
Des gros bisous à tous!!

C’est un peu le chantier émotionnellement!! Ne pas négliger la pollution émotionnelle atmosphérique qui vient amplifier nos propres émotions. Surtout quand la colère monte ou que la tristesse vous assaille, essayez ne pas leur donner trop de crédit sur l’instant. Prenez le temps de bien respirer et de prendre du recul. Pour ce recentrage, aidez vous de la flamme violette qui est une véritable aide pour neutraliser tous les résidus négatifs de nos corps subtils. Plus vous êtes sensibles aux énergies, plus cette hygiène est nécessaire. Des gros bisous.

Pour intégrer le mouvement et espérer des changements positifs de manière individuelle, il faut accepter le ici et maintenant. « J’aimerais déménager » alors il faut vraiment se sentir à sa place dans l’endroit actuel. La gratitude pour le moment présent permet à l’univers de nous surprendre comme des enfants. Les besoins et aventures futurs sont connus de l’esprit et parfois on veut aller plus vite que la musique. Mais il faut accepter d’en être là aujourd’hui pour voir demain arriver sans résistance. Des gros bisous.

.

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: