par Dylvain Didelot

Retranscris par Michèle Canal de Lumière, dessin de Marianne Lemarchand

Je suis Michael, bonjour à tous chers maîtres.

Merci de votre conscience ce soir. Merci de l’expérience que vous vivez même, à l’écoute à la lecture de ce message, car c’est une belle expérience que de comprendre qui vous êtes. J’ai travaillé avec les énergies du ciel, avec mes anges, à préparer le plan actuel sur votre planète, à préparer cette phase de changement, à préparer la possibilité que vous avez de contacter d’autres mondes visibles, à contacter d’autres mondes invisibles, cela est prêt, en même temps, dans la même visibilité. Vous entrez dans un espace, dans un temps, dans un potentiel qui vous autorise, beaucoup plus facilement, à communiquer avec l’invisible et avec d’autres visibles, avec vos frères galactiques. Vous verrez de plus en plus de gens le faire, de plus en plus de gens recevoir des énergies venant d’ailleurs.

Cette grille, l’activation de cette grille cristalline que nous avons mise autour de la planète, permet vraiment de vibrer à ces énergies-là de manière très sensible, mais il faut vous autoriser à être sensibles aussi. L’engin j’allais dire, la méthode, est très très très fine. Il s’agit de rester centrés dans le moment présent, de respirer pour vous ancrer, d’être certains que vous êtes bien ici et maintenant, pas en train de vous plonger dans vos passés ou vos futurs hypothétiques, et qu’ici et maintenant vous décidez de vivre l’expérience de ce fil ténu, très fin, qu’est la communication avec les plans subtils. Cela vous est rendu possible maintenant, de nouvelles vibrations apparaissent, de nouveaux soins d’énergies arrivent, de nouvelles possibilités de guérison, comme vient de l’évoquer Marie, simplement en vous connectant à cette grille d’énergie, à ceux que vous pouvez appeler les médecins du ciel, à ceux que vous pouvez appeler les « anciens » de la terre, qui sont aussi dans l’invisible mais présents à vos côtés pour vous aider à guérir chaque situation, en vous et pour vous, même les situations globales, et cela demande encore une fois d’être centrés dans le moment présent, d’être sensibles, de ne rien vouloir pour demain ou hier, mais sans doute d’être posés, là maintenant, dans votre maîtrise, chers maîtres, sur ce que vous sentez être bon pour vous et l’humanité, d’être centrés, concentrés.

Ce sont des mots que l’on ne prononce plus, mais vous devriez, centrés, concentrés, tenaces, dans ce que vous voulez, pas sur ce que vous ne voulez pas, pas sur ce que vous ne voulez plus, mais sur ce que vous voulez maintenant, maintenant ressentir, pas demain, maintenant. Donc n’allez pas vers de grands grands projets, simplement sur ce projet ici et maintenant, d’être heureux, d’être en paix, d’être stables, de ressentir ce que vous voulez. Si vous voulez vous autoriser dans l’instant, là maintenant, à dégager la colère qui est en vous, autorisez-vous-le, là, ici, maintenant, pas en la projetant sur quelqu’un d’autre, en la laissant vous traverser cette énergie, en la libérant, car c’est vous qui vous emprisonnez dans votre propre sphère de colère, dans votre propre sphère d’énergie, dans votre propre sphère de joie parfois, parce que certains d’entre vous n’osent pas exprimer leur joie.

Peu d’entre vous osent exprimer même la gratitude de ce qu’ils ont, comme Marie vous l’expliquait, mais cela aussi c’est une énergie qui reste enfermée en vous. Vous savez on n’est pas malade que par malheur, on est parfois malade par joie non exprimée, par défaut de gratitude, et parfois il vous faut un organe qui ne fonctionne plus pour vous dire : ah c’était merveilleux quand il marche. Mais quand il marche vous renoncez à le remercier de marcher. Vous faites pareil avec vos frères et vos sœurs, vous faites pareil avec ces gens qui vous aiment, qui vous aident, vous n’êtes en gratitude pour eux que quand ils ne sont plus là. C’est pour cela que je vous dis que vous perdez le moment présent. Qui demain va décrocher son téléphone pour appeler quelqu’un envers qui il a une grande gratitude, pour lui poser un mot, le remercier ou la remercier même de l’épreuve qu’il lui aurait fait subir. Ces énergies sont libératrices. Vous êtes donc invités à accroître votre sensibilité, mais pour accroître votre sensibilité voilà il vous faut vous libérer, libérer les énergies que vous avez décidé de garder en vous.

Alors, sans doute certains d’entre vous me diront : mais Michael je ne sais pas quelles sont ces énergies que j’ai refusé de libérer. Mais si vous ne savez pas, observez ce que vous ne savez pas. Rentrez en vous, soyez certains j’insiste d’être dans le moment présent, bien plantés là et observez. Observez ce qui arrive, ce qui remonte spontanément à la surface. Comprenez que vous êtes une coupe de cristal avec du champagne à l’intérieur. Si vous bougez bien sûr vous allez voir des bulles passer, mais il y en aura tellement vous ne pourrez pas vraiment toutes les observer. Mais si vous vous stabilisez, vous verrez cette bulle au fond du verre commencer à se former et remonter dans le verre. C’est pareil avec vos expressions intérieures, c’est pareil avec vos peines avec vos joies, avec ces choses non exprimées.

Plus vous êtes en paix et plus vous vous donnez l’occasion de vous observer. Vous donnez l’occasion à votre âme, à votre énergie d’observer cela. Je ne vous ai pas demandé de le juger ou de le condamner, cela vient d’être exprimé, mais simplement de l’observer : « ok, merci, ah il y avait cela, mais je vois que cela se libère merci ». Comme des petites bulles de champagne. Buvez cette coupe de la vie, buvez cette coupe de champagne que représente votre existence. Profitez-en, non que cela ne durera point, mais que cela est une réelle opportunité d’amour, toujours, l’amour de goûter ce champagne, cette vie en vous. Alors dans ces moments de fêtes où beaucoup d’entre vous vont le boire ce champagne je vous invite vraiment, à chaque coupe, à penser à ce que je viens de vous dire, à penser que vous êtes le verre contenant cette vie, ce champagne, et que chaque petite bulle ne peut être vue que si vous cessez de vous agiter, et pour qu’il y ait bulle, il faut qu’il y ait imperfection, mais la majorité d’entre vous avez décidé de cette imperfection. Ne la rejetez pas, elle est ce qui permet à ces énergies de s’offrir à vous pour être libérées, car c’est vraiment le mot liberté qui va remonter à la surface, c’est vraiment le mot amour même de cette liberté, là maintenant, des libertés simples chers maîtres, parce que c’est bien vous qui décidez, des choses simples, des événements simples, rien de compliqué, rien de trop tendu, des plaisirs simples, de partager le pain et le vin pour certains, de partager des moments, d’ouvrir ces énergies, de permettre à d’autres d’ouvrir leurs énergies sans forcer, car vous ne pouvez le faire qu’en obtenant d’abord de vous ce que vous voulez obtenir de l’autre.

Ne demandez pas de l’amour, offrez-vous d’abord à vous de l’amour, alors vous verrez que vous n’en avez plus besoin, et que tout ce que l’on va vous offrir ce sera un plus, ce sera merveilleux, ce sera puissant, ce sera fort, parce que ce sera plus que vous-mêmes, un cadeau de l’existence, pas le minimum requis pour vivre, mais bien un cadeau de l’existence, qui vous est apporté à chaque instant.

Le plan planétaire qui se déroule actuellement, je viens de vous l’expliquer, vise à vous aider à entrer en communication avec d’autres énergies, d’autres vibrations. Vous le sentez, les vérités intérieures remontent à la surface, comme ces bulles. Mais la coupe existe pour vous et de manière holographique, pour vous, pour votre ville, pour votre département, pour votre région, pour votre pays, pour votre planète, pour votre univers tout entier, car cette grille cristalline n’est pas vouée qu’à la terre mais bien à l’espace entier de votre univers. Alors en étant reliés à ce tout, faites-vous confiance aussi dans la possibilité de cette liaison et n’ayez pas peur, globalement, grandes, je dirai majoritairement, les énergies extérieures sont bien plus douces que les vôtres. Vous avez tellement d’énergies, pas imparfaites, tout est parfait en vous, mais fluctuantes en vous, rien de vraiment stable.

Vous savez, il m’arrive régulièrement de discourir avec beaucoup d’entre vous et de vous dire : je te demande de travailler cela pendant 1 mois, 2 mois, 3 mois, et j’entends toujours la même réponse : ah autant que cela ! Il y a 15 ans, 20 ans quand je parlais à quelqu’un et que je lui disais de travailler pour moi, avec moi pendant 3 ans, il me remerciait, et aujourd’hui votre humanité vient quasiment me maudire d’avoir prononcé 1 mois, 2 mois, 3 mois parce que tout est fait pour que tout aille vite pour vous, tout est fait pour que vous soyez dissolus dans l’énergie.

Donc je vous invite encore une fois à la stabilité de la pensée, à vraiment vous dire que vos pensées doivent être stables, régulièrement replacées, de trouver des temps, chaque heure même 1 minute pour vous recaler, vous reposer en vous-mêmes, de dire : attendez, c’est bon, je me souviens de qui je suis, je me souviens pourquoi je suis là, maintenant, de revenir là dans ce moment présent, de quitter ces : dans 10 minutes, dans 1 heure, demain, le projet de la semaine prochaine, le projet de la semaine dernière, là maintenant je sais qui je suis, je sais pourquoi je suis là, je sais l’amour dont je suis capable et je me l’autorise.

Cette profession de foi diraient certains, cette énergie, vous aidera profondément à avancer, parce qu’elle va vous relier à cette fameuse grille cristalline qui n’est faite en fait que d’amour pur, que d’énergies pures et qui va pouvoir vous emplir encore plus facilement de connaissances, de sciences diraient certains. Vous verrez que votre science peut faire de très gros progrès très rapidement, maintenant avec cette grille-là et que vous allez encore vivre dans les 5 années qui viennent plus de progrès que dans les 50 dernières années, sans que vous ne vous en rendiez vraiment compte.

Il s’agit de simplifier la vie humaine, de trouver un nouveau modèle. Vous n’êtes pas voués à travailler chers êtres humains, vous êtes voués à faire ce que vous aimez faire. Il ne s’agit plus de travail mais de votre œuvre personnelle, de ce que vous désirez accomplir pour les autres, et ne croyez pas que certains métiers seront refusés. L’univers étant totalement équilibré, votre énergie l’est aussi, et chacun d’entre vous sait exactement, dans ces nouvelles énergies qui apparaissent, quelle est sa place.

Laissez cela apparaître, ayez confiance en cela, soyez dans la gratitude comme le disait maître Marie de ce moment présent. Soyez bien centrés dans le moment présent parce que c’est effectivement le moment, et c’est mon message ce soir, où vous pouvez recevoir de nouvelles informations, des choses  plus justes, mais aussi vous pouvez de l’intérieur voir ce qui nécessite d’être abandonné, d’être purifié, d’être nettoyé, d’être pardonné, utilisez les mots et le vocable qui vous plait, l’idée étant toujours de s’autoriser à être encore autre chose, pas à avoir, mais à être autre chose, à ressentir encore de nouvelles énergies, de nouveaux espaces, de nouveaux temps et de recevoir une grâce qui n’est pas une simple promesse de l’univers. Si chacun d’entre vous exerçait cela ne serait-ce qu’1 mois, votre vie en serait transformée à tout jamais, mais qui aujourd’hui s’exerce vraiment 1 mois ? Soyez patients, soyez courageux, soyez tenaces, ne lâchez pas ce fil qui vous mène à l’amour, et je vous promets la vie la plus merveilleuse qui soit. Soyez bénis dans votre énergie, ici et maintenant et recevez tout mon amour pour ce que vous êtes, pour ce que vous faites en ce monde chez maîtres.

.

Sylvain Didelot

Mon site web: http://sylvaindidelot.com/

N'hésitez pas à communiquer avec moi !

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: