par Régis Raphaël Violette 

par Régis Raphaël Violette 

À tous ceux qui se croient être dans une dimension plus haute, en se comparant aux autres. Cela est une grande illusion de le croire, le fait que tout est la présence éternelle du dernier jusqu’au premier. L’apparence, la réalité est trompeuse, en fait elle reflète un beau portrait, tableau de ce que vous percevez comme étant la réalité. Comme je le répète à dire que tout est la présence éternelle, que tout en est son essence, il n’y a rien de petit ou de plus grand. Ce qui vous donne à penser que c’est le cas, c’est votre identification au personnage, à vos propres histoires en vous comparant aux autres. Mais tout ça n’est qu’illusion, le jour où vous intégrerez la totalité par la dissolution du personnage, ce jour-là, toute illusion tombera et vous constaterez qu’il y a que la présence éternelle, que celle-ci n’a jamais quittée, n’a jamais été fragmentée, n’a jamais vécu la dualité. En fait nous sommes victimes de l’illusion, du rêve, de la matrice, en croyant que le temps, l’espace et les dimensions existent, ainsi que les différences de vibrations. Tout est la présence éternelle, l’illusion est de croire que tout en est séparé et que tout évolue à son propre rythme. Le fait d’y croire, ne fait qu’alimenter la matrice, le rêve, l’illusion. Plusieurs se croient réveillés, mais tombent dans le piège de l’illusion en continuant
à se comparer. Il n’y a aucune comparaison à faire, puisque tout est la présence éternelle et que celle-ci n’est pas assujettie au temps, à l’espace et dimensions, à toute illusion. Qu’importe le temps pour réaliser cette humble vérité, tout est dévoilé, tous les voiles sont tombés, il n’y a plus aucune illusion à croire, il y a que la présence éternelle et ce que vous croyez réel n’est que le rêve éphémère.

En croyant que les autres ne sont pas éveillés, c’est le reflet de votre non-éveil. Pour ma part, tout est accompli, il n’y a pas plus grand ou plus petit, plus avancé ou moins, tout est illusion, il n’y a que la présence éternelle, notre essence éternelle. En fait, en tant que présence éternelle, nous traversons, transcendons et consumons tout par le feu sacré de l’amour dénudé de tout concept ou autres. Comme je l’ai dit, je suis là pour dévoiler, dissoudre l’illusion, faire tomber tous les voiles, de démontrer qu’il y a que la présence éternelle et que le reste est illusion.

Auteur
Régis Raphaël Violette

Source: https://justeetre.blogspot.com/

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: