Ce que je fais : 1 – Je ne boude pas mon mental, je vais bosser avec…  Je me sers de ses précieux services pour ÉMETTRE UNE INTENTION… 2 – Je ne fais RIEN. Mon âme a pris le relais et s’est chargée de diffuser l’intention. Les deux ne sont pas en guerre, ils sont complémentaires… 3 – Je ne fais ABSOLUMENT RIEN… D’ailleurs, je n’ai rien attendu pour émettre l’intention. J’ai envoyé la lettre avec la question et le destinataire et je sais que la poste divine est un service parfaitement fiable et sur-mesure. – Lulumineuse

SHAMBHALA – 2eme partie

sham

 

par Lulumineuse

Bonjour les lumières ! Comme je vous le disais précédemment, (première partie ici) les grands maîtres enseignants sont revenus le lendemain m’apporter de nouvelles informations sur l’actualité de Shambhala. Mais depuis, c’est au quotidien qu’ils ont pris part à mon équipe habituelle pour me guider vers des informations déjà existantes afin de les actualiser.

J’ai révélé lors de ma toute première conférence avoir été élevée, d’un côté dans un cadre très lumineux et plein d’amour-conscience de par ma mère et ma grand-mère. L’autre côté, beaucoup plus dense, m’a permis de m’ancrer à la Terre.

Tout au long de sa vie, ma grand-mère s’est connectée – en elle à de nombreux guides – mais aussi d’une manière terrestre, grâce aux œuvres écrites qu’elles se procurait, encouragée par sa guidance intérieure.

De sa grande collection de livres dont j’avais le regard ébahi toute petite devant une bibliothèque si lumineuse, j’ai appris les énergies, les anges, les guides, les mondes subtils des sphères d’accueil, de l’intra, des extra… J’ai retrouvé mon monde pour le perdre et le retrouver à nouveau, en conscience et en mesure d’y voyager à nouveau pour servir ici, comme je l’avais choisi.

Mon équipe m’a demandé l’autre jour de me référer à ma mère pour me connecter avec des informations qu’ils désiraient m’apporter sur Shambhala. C’est ainsi qu’elle m’a confié en avoir justement parlé avec ma grand-mère qui bien évidemment détenait ces ouvrages dans sa bibliothèque.

Ils m’ont demandé de prendre connaissance des écrits d’une lumière peu connue en France et pourtant reconnue dans de nombreux pays : José Trigueirinho Netto. 
Seulement deux livres ont été traduits en français. Anne Givaudan a réalisé la préface de l’un d’eux « Un appel à l’humanité ».

José Trigueirinho Netto a été enseigné sur Shambhala et rapporta ainsi que : « Shamballah représente la polarité masculine de cette planète, qui a prédominé jusqu’à présent ; maintenant s’éveille la polarité féminine, représentée par Miz Tli Tlan »

« 1. Miz Tli Tlan :

Miz Tli Tlan devient « la référence pour les temps nouveaux ». Amuna Khur (Sanat Kumara, le Seigneur du Monde) s’y trouve, « comme auparavant à Shambhala ». C’est le centre régent actuel de la planète, son noyau étant situé aux niveaux intra-terrestres des Andes péruviennes. Il se substitue à Shambhala qui « rentre à présent en sommeil ». ‘‘Miz Tli Tlan’’ signifie ‘‘hommes sages’’ en Irdin (langue cosmique utilisée dans les « univers confédérés »). »

Vous pouvez prendre connaissance de ses partages sur les Sept Centres  ici. Il m’a été permis d’en visiter certains en voyage conscient avant même que je retrouve ces informations.

Ainsi, suite à cette reconnexion aux partages de José donnés au début des années 2000, ils me dirent ainsi :

« Shambhala a dû pendant un temps se mettre « en veille » afin de laisser la polarité féminine infiltrer et réveiller le féminin sacré des lumières incarnées pour cette grande phase de l’éveil. C’est  » La Grande Réception. « 

Cette polarité de la réception des énergies divines fait éclore en l’humain sa reconnexion consciente en sa nature originelle. La coupe sacrée qui accueille le renouveau (ici il font référence à la coupe, le Graal, notre récepteur divin, notre féminin sacré).

Aujourd’hui les lumières éveillées et conscientes de leurs corps de voyageurs sont à nouveau en mesure d’ accueillir la polarité masculine de cette planète, incarnée en la cité de Shambhala.

Shamaballa libère à nouveau son rayonnement divin afin d’apporter aux êtres incarnés de Gaïa la force de création nécessaires à leurs réalisations, à ce qu’ils sont venus accomplir sur Terre.

Quelle merveille ! Je comprends mieux tout ce qui se trame au printemps et toutes les allusions que vous avez faites pour l’arrivée de celui-ci.

Ils me parlent maintenant du Wezak. Célébré à la pleine Lune de mai, il aura lieu cette année à la pleine lune de Taureau le 4 mai. Une très grande bénédiction est attendue cette année pour célébrer le retour des lumières à Shambhala ainsi que dans les centres éthérés des fréquences supérieures. Des festivités très vibrantes en perspective ^^ !

En attendant, je suis Râ-Vie et en-chantée de poursuivre ces aventures magnifiques.

Il existe à Shambhala une grande influence vénusienne de par son histoire. Cette beauté fait partie de vous, de votre soleil et n’attend que de rejaillir à la surface de la Terre par toute les idées et les inspirations profondes qui émanent de vos centres.

La lumière qui est juste en elle et qui souhaite retrouver en conscience sa capacité à voyager, devra rééquilibrer sa conception mentale du réel en l’alignant sur l’image intérieure qu’elle juge encore bien trop souvent comme irréelle.

Ce qui n’est pas tangible sur notre plan de matière, les images intérieures, l’image-in-air l’est sur d’autres plans. Comme tout ce qui est matière ici n’a de solidité que pour celui qui vibre sur la même fréquence que cette matière.

L’autre jour, je leur disais « comment expliquer que nos véhicules subtils voyagent sur les plans subtils et passent par la réalité de l’image en votre matière, qui n’est que « air » chez nous et matière pour vous ? « 

Ils m’ont donné cette réponse : « élargir sa perception de la réalité jusqu’à l’image-in-air, plus loin, plus haut que l’image matière »

« l’image matière, l’image mate-hier »

Pellicule.

L’image matière est comme sur une pellicule, des images qui défilent les unes après les autres. Comme ce que nous voyons de nos yeux physiques, des images réceptionnées par nos yeux et transmises au cerveau.

« C’est l’image dans la linéarité du temps physique »

Mais l’image du temps O, elle ?

« L »image in air qui doit se mettre elle aussi en action, l’image in action »

C’est celle qui vient à nous quand « on est ailleurs », c’est-à-dire quand l’Esprit ne passe pas par l’œil physique qui lui reflète sa fréquence matière, MAIS l’œil unique de son soi-supérieur.

D’ailleurs, de grands enseignants m’ont enseigné au Portugal que nos deux yeux physiques sont les principes divisés de notre Œil supérieur. 🙂

Il est temps de s’en servir à nouveau !

Ils me disent que ceux qui ferment les yeux sans chercher à voir ne verront rien. Exactement comme d’essayer de voir physiquement avec les yeux fermés.

Pour voir, il faut se servir de son œil supérieur, voir l’image in air.

 

 

C’est l’accomplissement de l’âge d’or sur Terre que permet la réouverture des portes de Shambhala et de toutes ses énergies divines insufflées à la Terre et à chaque humain qui l’habite.

Il fut rapporté que les guerriers de Shambhala surgiront à cheval et établiront l’âge d’or sur Terre.

Vous êtes ces lumières, vous êtes vous-mêmes cet accomplissement, vous êtes ces portes que vous avez ouvertes en vos temples intérieurs ou que vous allez ouvrir à nouveau en conscience.

Il y a aussi des lumières issues de l’Agartha et porteuses en ce même instant de la réouverture conscience de portes de l’intra-terre en notre conscience à tous.

Lors des soins en voyage, j’ai été amenée à accompagner en conscience et en état de veille de nombreuse lumières en ces lieux. Dans l’agenda universel du temps de la reconnexion consciente. 

Ce 28 février, ils m’ont dit aujourd’hui qu’une fête célèbrerait nos venues ! Quelle bénédiction de vivre ceci.

Omraam Mikhaël Aïvanhov disait justement que le royaume de Dieu sera établi sur Terre par la descente de la Jérusalem céleste et la remontée simultanée d’Agartha depuis les profondeurs de la Terre.
Je voue une immense et une profonde gratitude en ces temps glorieux ! Joie Paix AMOUR. Vous êtes tous de retour, il est simplement temps de le fêter en vos cœurs.

Lulumineuse qui vous @ime d’un amour éther-nelle.

Source: http://www.lulumineuse.com/

Print Friendly, PDF & Email

 

L’article de  cet auteur a été choisi de façon aléatoire.

Pour lire un autre article du même auteur, retourner au début et rafraîchir la page.

Print Friendly, PDF & Email