par Léandre

Depuis avril, nous sommes au cœur d’une profonde désintoxication au niveau des tissus de notre corps physique. Des émotions liées aux blessures primaires sont désintégrées et les parties du corps touchées par ces émotions passent par une cure de désintoxication intense. C’est profond, viscéral et troublant.

C’est un processus en plus d’une étape : désintégration de l’émotion ou de la croyance mentale  enfouie dans les tissus sous forme d’implant quelconque, puis désintoxication au niveau vibratoire (l’état profond), énergétique (circulatoire) et physique (libération de toxines). Les tissus et organes du corps ont été intoxiqués, dénaturés et modulés par ces éléments 3D en place avant même notre naissance. Notre corps a été modifié lors de sa formation physique, entre autre au niveau métabolique et glandulaire, donc hormonal, façonnant, selon un mode 3D, ses comportements, ses habitudes, ses besoins élémentaires, etc.

Suite à la désintégration, une transformation physique survient, subtile mais bien présente. La circulation d’une nouvelle énergie est perçue comme un puissant courant électrique, le corps en tremble. Nous passons à un état vibratoire et énergétique 4D au niveau tissulaire qui nous rapproche des nouvelles lignes temporelles actuellement disponibles. C’est une libération intérieure très individuelle mais qui touche l’ensemble. La désintoxication ouvre la porte à un espace de guérison personnelle qui se répercute sur les autres : famille, clan, communauté, membres des lignées génétiques ancestrales, selon les codes spécifiques, etc. Les émotions qui unissaient dans la souffrance deviennent caduques, les contacts humains s’assouplissent comme si rien de tout cela n’avait existé. De nouvelles possibilités relationnelles se présentent avec nos proches actuels sans aucune intervention de notre part. Assez surprenant.

Car ce processus nous dévisse de notre attachement au mode de vie du monde 3D. Le corps respire une autre vibration depuis ses entrailles, une énergie différente circule, le corps reprend son rôle de capteur énergétique de l’intuition. Grâce à nos réactions psychologiques et physiologiques et même nos rêves, pendant ce processus, nous sommes témoins de notre propre déprogrammation, nous assistons à la révélation de ce qui a piégé notre corps au fil du temps, au fil de notre vie. C’est assez troublant de constater que depuis le tout début de notre existence, notre corps a été dévié de ses mouvements naturels, de sa santé naturelle, en déséquilibre permanent qui lui,nous a toujours semblé normal, tout comme la déchéance du corps. Ce changement profond peut provoquer d’importantes prises et/ou des crises de conscience qui risquent de se manifester de façon plus viscérale, à partir du corps et non par la pensée.

Tout le système de détoxication est donc lourdement mis à contribution : lymphe, rein, peau, voies respiratoires supérieures, sang, intestins, bref, tout ce qui excrète devient potentiellement surchargé. Il est donc impératif de suivre les signaux de son corps dans son processus d’expulsion des toxines. Si le repos permet au corps de se régénérer, le mouvement active les organes excréteurs. Établir et maintenir un équilibre dans toutes les activités corporelles est nécessaire en ces temps particuliers.

Nous avons été conscients pendant toute notre quête que le physique ne semblait pas « entendre » l’appel des plans supérieurs, que tout se passait uniquement au niveau vibratoire/énergétique. Nos actions physiques vers l’avant ont été plus souvent qu’autrement bloquées, entravées et nous nous sommes épuisés de nous élancer dans ce qui nous semblait notre nouvelle vie à chaque changement de conscience au niveau de la pensée.

Cette étape en cours dans le corps physique pourrait changer la donne. Prélude à la matérialisation physique du nouveau monde à même nos corps physiques.

Léandre

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: