Maître Marie transmis par Sylvain Didelot

Bonjour à vous,

Je suis Marie, en ce jour où vous fêtez pour la plupart l’ascension du Christ Jésus, j’aimerais porter un message : vous êtes tous des Maîtres ascensionnés.

Ce que cela signifie va bien au-delà de la compréhension de la plupart d’entre vous car il ne s’agit pas ici de comprendre mais de savoir.

L’ascension n’est pas une somme de pouvoirs ou capacités, elle est un état d’être correspondant au fonctionnement de la cinquième dimension.

Vous souhaitez, pour la plupart, garder un comportement correspondant à la troisième dimension, une dimension faite d’une science qui balbutie encore dans la compréhension des phénomènes de l’âme et qui ne veut pas trop entendre de notion d’interaction avec la divinité.

Cette interaction n’est pas facilement quantifiable car elle est l’Amour. Plus vous vous aimez, et je parle d’amour, pas d’idolâtrie, et plus vous établissez le contact entre vous et l’être Divin que vous êtes déjà.

La multi dimensionnalité, vous la connaissez plus que vous ne le pensez, vous croyez sans doute ici que prendre conscience de son corps divin soit difficile mais il n’en est rien. Vous possédez un corps mental, celui-ci interagit avec vous par la « pensée », mais d’où vient la pensée ? Vos savants pensent qu’elle vient du cerveau. Dans ce cas alors disons qu’une image vient de votre téléviseur ! Non, l’image vient d’un réseau, le téléviseur n’est qu’un appareil qui interprète des ondes ou informations pour les transformer en image, voilà ce qu’est votre cerveau.

Vous êtes sans cesse baigné dans des « champs de consciences », ces champs sont multiples car certains résonnent avec leur corps physique et d’autres avec d’autres corps plus subtils, plus énergétiques. Si vous restez dans l’idée d’être prisonnier de votre corps, alors vous resterez dans la troisième dimension. Si vous acceptez l’idée que le Père divin vous parle depuis « le royaume des cieux » alors vous prenez juste conscience d’être un être que l’on peut appeler ascensionné, quittant la seule illusion que vous pensez valable dans l’interprétation du monde.

« Prendre conscience » est le premier pas, quand vous acceptez une « idée » ou une parole divine, celle-ci devient une porte qui s’ouvre de plus en plus, vous laissant petit à petit observer des paysages, des « connaissances » de plus en plus grandes. Des « capacités » apparaissent alors mais elles ne sont pas des « pouvoirs » mais des extensions des sens vers un sixième puis un septième sens. Le sixième sens touche la trame de la quatrième dimension, celle du temps. Le septième sens touche la trame de l’amour créatif, celui de la cinquième dimension. Avec ce septième sens, vous comprenez et reprenez le dialogue avec votre divinité pour manifester un monde que vous comprendrez être juste l’extension de vous-même.Dans cette dimension, vous communiquerez avec des êtres de lumières prêts à vous aider depuis toujours.

Il existe aussi un huitième sens se rendant dans la sixième dimension, arrivé ici, vous serez en contact avec l’aspect créateur, le Père ou Dieu comme vous aimez à l’appeler. Dans cette dimension se trouve la somme des connaissances, les annales akashiques s’y présentent pour vous instruire de tout ce qui est, a été et sera.

Tout cela est déjà en vous, votre corps de cristal, une vibration haute de vous-même a déjà accès à cela. Souvenez-vous, vous êtes déjà cela. Pour y accéder, accepter la responsabilité de votre création perpétuelle. Redevenez fort dans vos convictions lumineuses, laissez un peu tomber les personnages qui jouent en vous et qui vous transforment en une marionnette de réflexes conditionnés. Demandez- nous à vous vos grandes sœurs et grand frères de lumière de mettre sur vos pas les personnes ou les situations les mieux à même de vous laisser entrez dans ce « royaume des cieux » qu’est la cinquième dimension. Vous êtes déjà là, éveillez-vous dans la lumière.

Sylvain Didelot

Mon site web: http://sylvaindidelot.com/

N'hésitez pas à communiquer avec moi !

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: