par Emeline

La femme feu est une femme pleine d’amour, de créativité et est débordante de sensibilité. Cette sensibilité lui fait ressentir les émotions de manière parfois intense.

Cette femme feu est une femme ancrée à la terre avec souvent des obligations et des responsabilités “terriennes”. Elle peut avoir la responsabilité d’une famille, ou d’un travail très ancré dans la matière (du moins pour certaines en première partie de vie).

 

Elle est souvent tiraillée entre son idéalisme et la responsabilité qu’elle incarne et affectionne.

Elle peut se sentir divisée par plusieurs ambitions vraiment opposées car sa créativité et son ancrage sont diverses et complexes.

Elle est alimentée des deux polarités pour justement retrouver un équilibre de paix en elle et ainsi la diffuser autour d’elle.

Son feu est très créatif et est capable de réchauffer de nombreuses personnes autour d’elle. (bien souvent elle le vit sans s’en rendre compte) C’est pour cette raison que cette femme ne peut pas se “dérober” ou se cacher du monde. Lorsqu’elle essaye, c’est l’univers qui se charge d’aller la chercher pour qu’elle s’oblige à assumer son rayonnement.

Si son feu est contrarié, pas équilibré, etc…C’est la colère du dragon qu’elle diffuse autour d’elle.

La femme feu peut donner la sensation d’une belle autorité et d’un charisme à toute épreuve, tandis qu’au fond d’elle, le moindre regard peut la blesser si elle est dans son hypersensibilité.

Son hypersensibilité lui offre une belle clairvoyance mais celle ci se transforme en projection si l’égo (la sous-estimation) prend le dessus chez elle. Elle peut avoir la sensation que personne ne l’apprécie. Elle projette des fausses intentions sur les gens. La situation n’est plus rationnelle et c’est son émotionnel qui prend le relais. A ce moment là, le mental s’en mêle et ne la rassure pas beaucoup, bien au contraire.

 

Comment ne pas tomber dans cet égo ? Dans cette dévalorisation?

Elle doit faire appel au recentrage. Chaque sentiment d’inconfort ou de frustration doit la ramener sur son essence et ses besoins personnels. Elle doit accepter de prendre le temps de replacer son feu intérieur , comme un ange qui prendrait soin de la source de vie. Elle doit se mettre au calme et apaiser ses pensées. Elle doit accepter de couper à ce moment- là avec une agitation sociale. Sinon son feu s’attaque également à son corps avec de vilaine gastrite ou eczéma.

La femme feu a besoin de s’occuper, d’être dans l’action et dans sa réalisation. Est- elle hyperactive? Non pas du tout, mais chaque frustration est souvent le résultat d’une envie de création ou d’expression qui n’ont pas été assouvies.

 

La femme feu, pour s’équilibrer, à besoin de jongler avec tous les autres éléments qui lui permettent un équilibre. C’est pour cette raison qu’elle a tant de mal à se connaître. Ses dimensions sont nombreuses et peuvent sembler contradictoires.

 

La femme feu est une chaman des temps modernes. Elle est très connectée, en étant dans une réalité concrète et matérielle. Elle doit jongler entre son idéalisme et le réalisme afin de créer  une nouvelle réalité. Vous l’aurez compris, elle n’a pas pour vocation de perpétuer le déterminisme. La femme feu aime l’esprit communautaire, mais devra vivre de façon indépendante. Non exclue des autres bien entendu, elle devra vivre en société mais selon ses propres règles au sein de son foyer. Ses choix de vie lui appartiennent, et la notion de clan n’est plus un besoin. Sa protection, elle l’a situe à l’intérieur d’elle- même, par la validation de ses choix. Le clan protège mais limite, et la femme feu a besoin d’écouter son audace pour accéder à sa liberté personnelle.

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: