par Bertrand Duhaime

Cliché énergétique du 25 septembre 2019

Dans le contexte des dernières années, le fait de répéter que, une fois encore, en septembre, jour après jour, les énergies se soient renforcées et aient gagné en intensité, commencerait à ressembler à un poncif, à une lapalissade. Pour le moment, il en résulte le fait que le temps semble tourner en rond, de sorte que les jours ressemblent à des heures, les heures à des minutes, les minutes à des nanosecondes, quand, soudain, chaque moment semble plutôt s’éterniser. Pas étonnant que, à moins que vous ayez déterminé une méthode bien précise, très efficace, vous puissiez en dégager l’impression d’avoir de la difficulté à répondre aux échéances ou concrétiser vos prévisions ou que vous ayez, par moments, l’impression de perdre la tête. Il s’agit là du résultat de l’ancienne chronologie du monde temporel ambiante qui s’effondre de plus en plus rapidement.

Les engrenages de la Grande Horloge du temps glissent de leur ancienne position pour en trouver une nouvelle dans un contexte accéléré. Il en résulte de nombreuses situations chaotiques reliées aux anomalies du temps. Ainsi, vous pouvez entrer dans un bureau gouvernemental comme la huitième personne de la liste d’appel, pour réaliser plus tard qu’on vous a accueilli comme le deuxième arrivant. Ou, à l’inverse, vous étant présenté au bureau de poste, vous pouvez détenir la certitude d’être arrivé à temps, d’avoir devancé l’heure de fermeture, mais réaliser, après quelques mots échangés avec le maître de poste qu’il est heureux que vous ayez amorcé votre transaction, qu’il ne peut qu’accepter de compléter, du fait que, sans trop comprendre comment, l’heure de fermeture s’est présentée pendant que vous vous y trouviez encore. Ou vous vous lancez dans une course d’une heure pour récupérer un document important dans un bureau gouvernemental, généralement ouvert toute la journée, pour découvrir que, pour une raison qui vous échappe, il a fermé plus tôt, de sorte que vous accusez un retard de neuf minutes sur son heure de fermeture de ce jour particulier.

Somme toute, de nombreux éléments échappent à l’ancienne synchronisation. Des colis peuvent se perdre en chemin, à moins qu’il s’agisse de messages électroniques qui ne vous parviennent pas à temps. Il peut aussi se présenter des difficultés de communication dans vos relations, s’il ne s’agit pas, plutôt d’amis de longue date qui disparaissent dans les brumes de l’invisible. Encore, vous pouvez vous lever à une heure de fort ensoleillement, ce que vous constatez par la fenêtre, pour constater que le ciel s’est chargé et devient menaçant lorsque vous ouvrez la porter pour aller marcher un peu. Étrangement, en ce moment, au plan énergétique, il se produit, de diverses manières, dans votre environnement, un genre de Grand Amas de débris abandonnés, à l’image des îlots de plastique qui flottent dans le Pacifique, un cloaque chargé d’une énergie étrange, le résultat d’une distorsion de la dualité.

Mais il peut se présenter, dans votre propre physique, d’autres anomalies aussi étranges. Ainsi, vous pouvez avoir regardé vos cheveux dans le miroir, le matin, à votre réveil, et en avoir déduit que, d’après leur belle apparence, pour une fois, vous n’avez pas besoin de les laver. Sauf que, dès que vous avez fini de vous vêtir et que vous vous croyez prêt pour la journée, ils vous apparaissent, soudain, sales et dévitalisés. Et vous croyez entendre ce sarcasme : «Ha, ha! On t’a bien eu!» C’est ainsi que, pour le moment, défilent les jours : vous ne savez jamais ce qui vous pend au bout du nez à cause de changements, de modifications, de retournements de situation.

Lorsque vous passez par des heures aussi cocasses, pleines de défis inattendus, vous gagnez à démontrer beaucoup de patience et de persévérance. En ce moment, c’est le manque de synchronisation qui fait grandement défaut et donne à l’existence terrestre une coloration plus qu’étrange. Nous pourrions comparer la situation à du velcro rempli de poils d’animaux qui ne colle plus comme il le devrait. Mais, puisque, actuellement, il y a autant d’éléments en jeu, vous ne pouvez pas permettre que l’agacement ou la frustration vous ramènent dans un état de dualité. Plutôt, il est de votre intérêt de rester concentré et de poursuivre la traversée des méandres énergétiques, si bizarres qu’ils soient, même s’ils vous lancent assez souvent dans un genre de course à obstacles. Vous devez découvrir, le plus rapidement que vous le pouvez, de nouvelles manières de naviguer à travers ces énergies.

Dans de nombreux pays, là où, en temps normal, il pleut un peu, il n’a pas plu depuis plusieurs mois, ce qui engendre de la sécheresse.   Même si, fait inhabituel, le ciel reste couvert de nuages, depuis des semaines, d’où les populations locales s’attendent toujours à ce qu’il puisse pleuvoir, la pluie ne tombe presque jamais ou ne tombe qu’un court moment, en fine bruine. Les gens, la faune et la flore attendent l’eau du ciel, mais celle-ci continue de se faire attendre. Ailleurs, c’est la saison froide qui semble s’installer de manière prématurée, soit beaucoup trop tôt.

Le monde entier semble être entré dans une phase d’attente qui se prolonge plus ou moins. Ici, on attend la pluie; là, le Soleil; là, un déclencheur qui permettrait de passer à l’action. Quant aux gens, dans leur vie personnelle, ils attendent de trouver le moyen de parvenir à faire ce qu’ils savent trop bien devoir faire. Ils n’en sont pas moins contraints à attendre la manifestation d’un signe tangible qui leur permettra d’intervenir ouvertement en tant que cet Être d’Amour et de Vérité qu’ils sont, un signe qui pourrait bien ne pas venir.

Dans notre présent message, nous ne pouvons nous empêcher de vous parler de Greta Thunberg, la jeune suédoise de 16 ans, défenderesse de l’écologie, qui illustre magnifiquement le prototype du membre de la Troisième Vague d’incarnation de la présente Ère de Transformation. Elle est formée de jeunes d’aspect intemporel qui obtiennent la connaissance sans effort et qui saisissent la solidité de la certitude du bagage inné qu’ils détiennent.  Le monde, mais surtout les membres de la Première Vague d’incarnation, ces Pionniers du Monde nouveau, détenteurs d’une Sagesse gagnée à travers les expériences terrestres, maintenant plutôt âgés et fatigués, attendaient impatiemment que ces jeunes de la Troisième Vague d’incarnation commencent à se manifester, laissant passer certains des leurs à l’avant-scène. Eh bien, voilà qu’ils s’avancent et qu’ils mettront tout en œuvre pour unir tous les êtres humains.

Toutefois, il leur faudrait comprendre que, telle qu’on la présente à l’heure présente, la cause des changements climatiques ne comporte pas tous les éléments responsables de la détérioration de la planète. Elle devra voir a ajouter d’autres facteurs cachés, tels la géo-ingénierie, la fracturation hydraulique, la déforestation sauvage et les modifications génétiques, qui entrent également en compte comme facteurs de nuisances climatiques. Ce n’est pas dire que le fait de manifester autant pour limiter les changements climatiques ne constitue pas un bon début.

Pourtant, il faudrait ajouter aux événements qui visent à protéger et restaurer l’intégrité votre planète, une profonde démonstration d’Amour à l’endroit de la Terre-Mère et un soutien total et inconditionnel à son endroit. En effet, à partir de maintenant, l’humanité doit œuvrer de concert avec la Nature dans le sentiment de ne former avec elle qu’un Seul et Même Être organique vivant. Autrefois, l’humanité vivait en harmonie avec la Nature, d’où elle conserve, dans sa réserve mémorielle, le souvenir de la manière de retrouver ce sentiment d’unité et cet état de collaboration constante et permanente. Le temps est venu qu’elle réactive, en toute conscience, le contenu de sa banque de mémoire cellulaire et qu’elle rétablisse de manière tangible des liens harmonieux entre elle et la Nature. Et il s’impose que cela commence à se faire dès maintenant.

Ce faisant, vous devrez vous garder de tomber dans le piège de l’atermoiement, en remettant à d’autres personnes, comme Greta, le soin de faire tout le travail de sensibilisation à la cause écologique. Vous n’assurerez votre Salut sur Terre que si vous vous unissez à vos semblables, pour œuvrer, sur tous les plans impliqués, en communion d’intention et en étroite collaboration avec eux.

© 2019, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Originellement publié sur: www.larchedegloire.com (dans la section des «Bulletins»).

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: