par Péris Angélique

Jacques Chirac né le 29 novembre 1932 à Paris, est mort jeudi 26 septembre 2019.

 

Après avoir été député de Corrèze, maire de Paris, secrétaire d’Etat, 1er ministre, puis président de la République élu pour exercer 2 mandats d’affilée, un de 7 ans et l’autre de 5 ans, que retiennent aujourd’hui les gens que l’on interroge ?

 

Tous se souviennent d’un homme proche de l’être humain, qui aime communiquer, échanger, courageux, enthousiaste, volontaire, passionné, ambitieux, efficace, concret, avide d’expérience… et peu importe comment il a mené ses mandats, nous ne sommes pas là pour parler de politique, mais plutôt de comprendre cet engouement qu’il avait pour l’être humain et qu’aujourd’hui, nombre d’entre eux lui témoignent.

Du signe du Sagittaire, visionnaire dans ses réformes, il avançait par instinct sans trop se soucier de principes et de certitudes, d’autant plus qu’avec une dominante FEU / TERRE, il prônait plutôt le pragmatisme, pensant avoir un message à transmettre. Sachant profiter de l’instant, de la bonne chair, du bon vin, et des plaisirs avec une Vénus en Scorpion, qui est profonde, intense et passionnée, il dira que rien ne le prédestinait à une carrière politique. Pourtant, avec le signe du Sagittaire en milieu du ciel, il avait toutes les qualités pour occuper un poste où les relations publiques sont déterminantes, pour organiser, animer des affaires, conclure des signatures et contrats, et aussi pour influer sur la loi…

 

Maîtrisé par Jupiter en Vierge et en maison VII, les autres, les partenaires d’affaires, les associés, ou le couple, favorisaient son ascension, par son sens du concret, sa rationalité et son sens pratique. Il y avait quelque part, chez lui, comme du dévouement à son travail et des idéaux bien abstraits.

 

C’est à sa Lune que nous allons nous intéresser, car elle nous renseigne sur sa vie privée à la fois sur le plan inconscient, mais aussi sur sa vie familiale. Jacques Chirac avait sa Lune dans le signe des Sagittaires et en maison X, ce qui nous donne une Lune Saturnisée, puisqu’en analogie avec le signe des Capricornes et donc de Saturne.

 

Ainsi, dans un signe masculin, cette position ne lui donne pas trop l’avantage sur tout ce qui concerne l’introspection ou les remises en causes, puisque plus enclin au personnage extérieur, et au manifesté. Cette Lune nous renseigne donc sur la qualité des relations avec sa mère, qui pouvait autant être ouverte, qu’autoritaire, froide ou distante, mais aussi sur l’ambiance familiale, qui est souvent rejouée avec la partenaire affective.

 

De ce fait, avec une conjonction Lune / Mercure R, rétrogradation qui a pu inhiber certains côtés de sa personnalité; dans sa petite enfance, il était à l’écoute de cette mère communicative, pas toujours sécurisante intérieurement car peut être souvent changeante. Une mère peut-être, qui pouvait être autant femme que mère, aimante et ne manquant certainement pas de charme avec une harmonie Lune / Vénus. Une femme éprise d’indépendance et d’émancipation féminine, certainement éprise aussi de liberté, une mère peu conforme, où l’émotivité et la sensibilité peuvent parfois manquer de spontanéité ou être refoulée avec une harmonie Lune / Uranus. Et qui avec une dissonance Lune / Jupiter, pouvait certainement être dans l’excès ou le pas assez d’amour, ou la surprotection peut parfois rimer avec l’insuffisance.

En culminant au Milieu du Ciel, cette Lune et donc cette maman devait avoir une forte imprégnation sur l’orientation professionnelle de J.Chirac. Elle a certainement dû l’enseigner, l’éduquer et lui transmettre l’éducation qu’elle même avait reçue et qui avec Pluton dans le signe du Cancer, a pu révéler une mère endeuillée, aux prises avec ses instincts et ses souffrances, même 10 ans après la mort de sa 1ère née, Jacqueline.

 

Marie Louise Valette, la maman de J.Chirac, mettra alors 10 ans pour retomber enceinte, donnant tout simplement à ce petit garçon le prénom de Jacques, prénom masculin de Jacqueline, portant ainsi les mémoires de l’enfant partie trop tôt.

 

Était-ce un besoin inconscient pour la famille d’honorer la mémoire de cette enfant, comme il se faisait très souvent à l’époque, en masculinisant le prénom de Jacqueline de façon à ne jamais oublier ? Et est-ce que cette dissonance Vénus / Saturne, Vénus pouvant aussi représenter la soeur, en Scorpion, maîtrisée par Pluton en Cancer (la transformation et la mort dans le foyer), ne représenterait pas ce sentiment de solitude affective que J.Chirac devait ressentir auprès de sa mère, aux prises avec ses propres démons intérieurs de mère qui souffre d’avoir perdu son 1er enfant, et qui inconsciemment, se détourne ou délaisse quelque peu celui qui est bien présent ? Et avec Chiron en Taureau et en maison III, la blessure existentielle n’était elle pas liée à cet arrachement aux sécurisations affectives liées à la fratrie et donc à la soeur décédée, avec lesquelles il a dû grandir et se développer ?

 

Sentiment de solitude perçu pendant l’enfance qu’il pouvait aussi ressentir dans sa vie sentimentale, croyant ou ayant l’impression de ne pas être aimé, ce qui pouvait être douloureux, car, sentiments qui pouvaient aussi se mêler au sentiment d’abandon. Et n’est-il pas surprenant qu’il se soit marié avec une femme à l’aspect parfois froid et distant, le confrontant sans cesse à l’image de sa mère ?

 

La Lune en maison X, qui suggère que l’imagination, l’émotivité, ou les diverses humeurs sont au service de la profession, nous renseigne aussi sur tout ce qui concerne son contact avec les autres, le public et la foule  avec lesquels il va pouvoir se remplir. Car c’est bien le mot approprié, se remplir de ce qui lui a manqué. Et à défaut, peut- être, d’avoir trouvé chez sa mère un certain amour, ou une certaine proximité ou intimité, car était-elle plus tournée vers l’extérieur que vers lui, enfant, il utilisera la marée humaine, les bains de foule pour remplir ses manques affectifs, ces promesses non tenues, comprenant que le plus important est le rôle social qu’il pouvait tenir car c’est lui qui pouvait lui donner la reconnaissance qui a pu certainement lui faire défaut par moment, auprès de sa mère et peut être même auprès de sa femme dans l’intimité.

 

Du coup, la foule et le public lui renvoyaient la même éloge humaine, qui fait qu’aujourd’hui, beaucoup le trouvaient proche des gens, sympathique, charismatique, dynamique et incarnant pour une majorité bien la France. C’est donc cette Lune au Milieu de son ciel qui lui vaut cette popularité, et qui lui donnera cette capacité à rentrer en contact avec les gens de façon presque instinctive. N’oublions pas non plus, son Soleil en maison IX et conjoint à son Milieu du Ciel, qui le parera de grandes ambitions, et qui lui permettra de faire rayonner sa personnalité de façon respectueuse, non seulement dans sa carrière, mais surtout, dans les pays étrangers, car J.Chirac était un amoureux des voyages. Mais, c’est lors de son 1er mandat, grâce à son Soleil en maison IX, qui le pousse en quête de sens et de justice, qu’il reconnaîtra la responsabilité française dans la déportation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Voilà un homme qui a su tirer sa révérence en ayant accompli ce qui devait être, aimé ou détesté, tel est le destin de ces hommes d’états.

 

J.Chirac a brillé à sa façon et a su, avec son Noeud Nord en maison I, je pense, acquérir une certaine indépendance et liberté d’être, de là à dire qu’il a réussi à se défaire de l’influence de l’autre ou des autres, ça, Dieu seul le sait …

 

Paix à son âme…

 

Merci et à bientôt

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email