FLORIMONDE LE MOUSSEMENS transmis par Alain Titeca

Je suis Florimonde, je suis celui que vous pourriez nommer le capitaine de cette petite bande de joyeux lurons qui s’ébattent sur cette mousse que tu contemples.
L’automne est la période idéale pour aller aux champignons. La chaleur de l’été associée à l’humidité favorise leur croissance.

Je vais tout d’abord vous parler des arbres car les arbres et les champignons forment un couple indissociable. Le mycélium est la partie souterraine du champignon. Elle est invisible pour vous mais essentielle pour les arbres.
Lorsque un champignon s’installe entre deux arbres, il créé une inter-connectivité et offre un support de communication entre eux.
Ce que vous nommez champignon est en réalité, une petite excroissance aérienne d’un système complexe principalement souterrain.

Si vous souhaitez partir en cueillette, je vous invite à lever la tête pour reconnaître l’arbre sous lequel vous vous trouvez.
La morille pousse généralement sous les frênes. Les bolets et cèpes colonisent les hêtres, chênes et châtaigniers mais aussi les mélèzes. Vous trouverez facilement sous cette essence des russules mais aussi des lactaires. Cette dernière espèce s’épanouit également dans les colonies de pins.
La composition et la qualité des sols est également essentielle pour trouver de jolis champignons.

La chanterelle se plaît sur des sols acides et pousse en général dans les forêts de résineux.
D’autres champignons se plaisent sur les troncs d’arbres, en particulier lorsque ceux-ci sont en cours de décomposition. Voici les principaux :
La veste de loup est un excellent comestible surtout lorsqu’elle est jeune. En vieillissant elle perd de son intérêt.

Comme beaucoup de systèmes vivants, les mycéliums et les champignons forment des systèmes complexes et multidimensionnels.
Ils abritent des univers végétaux, animal et minéral. Il est aussi fréquent de voir des élémentaux vivre dans les champignons. En particulier, certaines fées, les Moussemens mais aussi des lutins affectionnent ces espaces.
Les champignons vivent en colonies regroupant quelques dizaines à plusieurs centaines d’individus. Certaines espèces cohabitent volontiers ensemble, comme par exemple les amanites tue-mouche, les cèpes ou les bolets.

Jolie promenade à vous Fraters Humanis

Alain Titeca

Utilisez le lien Contact pour communiquer avec moi !

Découvrez mon site: http://www.alaintitecasexologue.com/

Ma page FB: ICI

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: