Par Yvan Poirier

PREMIÈRE PARTIE

Salutations Chers Frères et Sœurs en Éternité,

L’histoire existentielle dans ce grand rêve collectif complètement éphémère nous a forcés à traverser des cycles de vie en coexistence, mais enfermés dans l’OUBLI total de QUI nous sommes éternellement.

Cette histoire d’un plan de vie éphémère dans l’illusion avec l’âme, la conscience ordinaire, un mental discursif et désordonné ainsi qu’avec la personne/ego est et a été menée par des croyances ancestrales qu’elles soient en matière de superstitions, de religions, de doctrines, de dogmes, de mythologies, d’archétypes, d’occultismes, de sectarismes, de rituels, d’athéisme, de scepticisme, etc., et ce, peu importe les intervenants.

Or, en ces moments où l’Action de la Grâce nous inonde de son Amour Indicible, tous ces mécanismes d’enfermement sont dépassés puisque la Lumière Authentique oeuvre au-delà la vision ordinaire et occultée, afin de nous libérer des lignes de temps de l’éphémère. Bien que ces outils d’enfermement ou de conditionnements aient été utiles en maintenant les êtres humains dans une foi illusoire au cours de l’histoire, ces concepts passent maintenant au stade de pratiques anachroniques, donc dorénavant obsolètes.

Au cours des âges les religions, les sociétés secrètes, l’ésotérisme et l’occultisme se sont mêlés ardemment de la politique à plusieurs niveaux qui ont été sous la férule de la prédation, des corruptions et des conditionnements par la loi d’action/réaction et cela a eu comme conséquence de maintenir la dualité entre les pays et les êtres humains. Ces organisations occultes dites-ésotériques ou spirituelles ont été à l’origine des désordres mondiaux, moraux et politiques afin de maintenir un pouvoir pervers sur la race humaine. Ces êtres aux pouvoirs plutôt malveillants encadraient par des lignes de prédations et de temps toutes mesures décisionnelles afin de maintenir les consciences dans des croyances et des peurs d’un futur illusoire quelconque.

Malheureusement, il y a encore des enseignants spirituels et chamaniques qui œuvrent avec différents rituels complètement désuets et dangereux qui ne peuvent d’aucune manière affranchir quiconque de leurs difficultés, mais seulement les renforcer. Ces actions qui font partie de la loi d’action/réaction peuvent créer de la peur, du manque de reconnaissance ou de confiance en soi et bien d’autres réactions qui inhibent la conscience et ne font qu’empirer les problématiques.

Derrière ces personnages plutôt orgueilleux, il peut y avoir des entités malveillantes qui œuvrent sur différents plans d’existences communément appelés réalités alternatives de 4D dés-unifiée. Celles-ci ont la capacité de se mouvoir à travers certaines lignes de temps ancestrales afin de manœuvrer par suggestions subliminales ou par des implants moléculaires organiques ceux et celles qui les canalisent.

Ces transmetteurs sont souvent suivis par des entités qui suspendent leur conscience afin qu’elle reste endormie pendant les canalisations. Ainsi, ces personnages deviennent littéralement des pantins, voire des marionnettes durant ces canalisations qui viennent plutôt de l’astral. Toutefois, il ne faut aucunement généraliser cette occultation car plusieurs personnes œuvrent en matière de médiumnité et de canalisation à partir de leur Soi Divin.

Voici un extrait d’un échange en Satsang du 21 juillet 2019 de la part de Jean-Luc Ayoun qui nous donne un exemple des situations qui se manifestent en Amérique Centrale face au chamanisme :

« Et c’est ce que font certains enthéogènes qui sont beaucoup utilisés aujourd’hui, je pense à un cas particulier dans l’ayahuasca et l’iboga qui ne font que vous emmener dans l’astral. Contrairement à la salvia par exemple, ou à la DMT qui vous font vivre la vérité, c’est-à-dire, l’Absolu.

Donc, tous les occidentaux sont entrés à fond dans les stages sur l’ayahuasca et l’iboga qui ne font qu’envoyer les gens dans l’astral, ils sont très malades après. En plus, les cérémonies chamaniques. On avait la chance d’avoir un ami qui connaissait très très bien ce milieu-là, qui avait fait plusieurs cessions sur l’ayahuasca en Amérique Centrale et qui s’est aperçu d’une chose, comme il était clairvoyant, c’est qu’à chaque fois qu’un chaman fait une cérémonie à l’ayahuasca, vous repartez avec un gentil archonte collé dans le dos.

Systématiquement, comme dans l’éveil de la kundalini. L’éveil de la kundalini qui survient spontanément sans avoir reçu la Lumière avant, fait que systématiquement vous êtes possédés par un archonte qui vous colle au dos et qui ne vous lâche plus. Les médiums les voient. Et les chamans d’Amérique Centrale, la plupart ne sont que dans du business et dans la volonté de mal, quoi qu’ils vous disent. Voilà comment les gens se laissent abuser à tous les niveaux. Alors qu’il n’y a aucune solution là-dedans, au contraire. »

Voici deux articles dernièrement parus sur MSN Actualités qui nous parlent de la dangerosité de ces Hallucinogènes :

« Un Québécois meurt au Pérou après avoir consommé de l’ayahuasca »

« L’ayahuasca, liane de folie »

D’ailleurs, je confirme entièrement ce que ces articles dévoilent, tout en étant parfaitement d’accord avec ces Vérités. Je vous raconte une anecdote lors de mon voyage en Inde en 2005 où j’ai été témoin d’une situation de l’éveil de la kundalini chez une personne. Toutefois, cette situation n’est pas liée suite à la consommation de l’ayahuasca ou de l’iboga qui ne font qu’envoyer les gens dans l’astral et qui se retrouvent malades. Je parle plutôt de l’éveil soudain de la kundalini chez cette Sœur.

Ainsi, lors des activités du voyage, nous nous étions rendus au monastère du Dalaï-lama à Daramsala au nord de l’Inde qui se situe dans les montagnes de l’Himalaya. Une personne qui faisait partie du groupe durant le voyage s’est justement vue vivre un éveil soudain de la kundalini, mais sans qu’elle puisse auparavant bénéficier de la Lumière Authentique qui ouvre le Coeur Vibral et qui l’aurait aidée à ne pas être occultée par une entité.

Elle s’est littéralement fait squatter par une entité qui régnait comme énergie au sein de cette assemblée de fidèles bouddhistes présents lors de ces trois jours d’événement qui se voulait unique. Cependant, je vous signale que je ne suis d’aucune façon bouddhiste, je n’ai jamais fait partie d’aucune organisation du genre ou autres, j’y étais simplement à titre d’invité et en tant qu’observateur.

Cette personne s’est justement fait posséder par une entité archontique qui s’est installée au niveau de sa colonne vertébrale. Elle vivait des souffrances, des douleurs, des maux incessants, un vrai martyr alors qu’elle recevait des énergies qui venaient littéralement l’occulter. Cela envahissait son corps, mais aussi ses chakras, ses corps subtils, ses cellules et sa conscience où elle était littéralement bouleversée autant physiquement, psychologiquement que moralement. Lorsqu’elle est revenue à la normale, elle n’était plus la même. Elle était désemparée, blessée, triste et nettement hors de sa conscience. Elle a subi ces effets anormaux pendant plusieurs mois.

Voici un article qui a été publié qui pourrait vous éclairer sur la fin des pratiques spirituelles :

CERTAINES PRATIQUES SPIRITUELLES NE SERONT PLUS NÉCESSAIRES LORSQUE LA CONNEXION AVEC L’ESPRIT SERA ACCOMPLIE

En somme, méfiez-vous des soi- disant guérisseurs qui utilisent des formes-pensées, des drogues hallucinogènes, des voix, des rituels ou des codes qui ne font qu’ouvrir des portes à des entités malveillantes. Cela crée des brèches qui permettent à des entités de se manifester dans le corps d’une personne et affecte sa conscience.

Comment discerner ces formules occultées par des techniques anciennes et totalement sans Amour ?…

LA SUITE DEMAIN…

Avec toute Résonance AGAPÈ!


Lors du prochain séminaire de novembre par Yvan Poirier, un nouvel aspect de la vie et de la mort vous sera présenté, compte tenu du fait que sa manifestation actuelle n’est plus ce qu’elle a toujours été depuis des milliers d’années.

QUE SE PASSE-T-IL APRÈS LE DÉCÈS D’UNE PERSONNE

Séminaire en ligne avec Yvan Poirier

les mercredis 20, 27 novembre & 4, 11 décembre 2019 

CE NOUVEAU SÉMINAIRE DÉBUTE EN NOVEMBRE

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: