par Dominique Lacroix

Il y a beaucoup d’idées préconçues sur la guidance, l’intuition, les perceptions extrasensorielles, la canalisation ainsi que sur toute forme de perception en général. Souvent, nous croyons que c’est quelque chose d’ésotérique ou de mystique ou encore que cela nécessite d’avoir des dons psychiques particuliers comme d’entendre ses guides, d’avoir des visions, de canaliser des guides non physiques, ou encore d’avoir des rêves prémonitoires. Cependant, la nature fondamentale de tout être humain est d’avoir un système de guidance sophistiqué et précis tout simplement à travers notre corps physique, nos sens, nos sensations et nos émotions. Je crois qu’avoir une guidance claire est un attribut de la nouvelle version de l’humain qui est en train d’émerger, qui est complète, souveraine et connectée. Et nous pouvons dès maintenant apprendre comment nous servir de ce système pour prendre des décisions et faire des choix de vie nous permettant d’évoluer et de nous épanouir.

Jusqu’à maintenant, la plupart d’entre nous avons appris à nier, minimiser ou rejeter notre guidance innée ou encore à ne pas lui faire confiance. Car la guidance venant du cœur ne s’explique pas avec la raison et elle ne correspond à aucun système de valeur érigé par les autres ou les systèmes en place (religion, état, science, etc.). Par exemple, lorsque nous avons des expériences télépathiques ou prémonitoires, nous disons « Oh, ce doit être le hasard ou mon imagination » et nous discréditons notre capacité à recevoir et à comprendre l’information qui est disponible.

 

La plupart du temps, nous prenons nos décisions et faisons nos choix en fonction des critères suivants :

  1. La logique ou la raison (le pour et le contre)

  2. La peur (qui indique une résistance au changement et à l’évolution)

  3. Les attentes des autres (par besoin de plaire, d’être reconnu, accepté ou aimé)

  4. Ou encore simplement par habitude.

 

Dans ce mode de fonctionnement, nous sommes fermés à ce qui est présent et à ce qui se passe vraiment en nous. Nous confions notre capacité de choisir au raisonnement et à la logique ou au pourcentage de possibilité de réussite d’une situation. L’information qui est à notre portée pour nous aider à faire des choix qui nous permettraient de nous épanouir, cette information ne nous est pas accessible. Pour recevoir de l’information, il faut d’abord y être ouvert, il faut la demander, il faut croire que c’est possible et il faut se sentir en confiance. Sans une ouverture sur nos possibilités de perception, sur le savoir intérieur que nous pouvons être guidés, la guidance reste inaccessible.

 

Choisir et décider selon la raison, la peur ou les attentes des autres signifie que nous nous reposons sur l’information que nous procurent les autorités extérieures que sont la science, la médecine, les organismes gouvernementaux, la religion, le système d’éducation, la famille et bien d’autres. Nous remettons à ces systèmes le pouvoir de nous dire ce que nous devons faire ou choisir pour réussir, être heureux ou en santé.

 

Tous ces systèmes de référence contrôlent jusqu’à notre façon de penser et même notre capacité d’imaginer nos possibilités futures. Ces systèmes nous conditionnent à avoir une vision limitée de nous-mêmes, ils encadrent la réalité dans des systèmes de référence qui nous disent ce qui est bon ou mauvais, acceptable ou non, possible ou impossible, réel ou imaginaire, vrai ou faux, etc. Aussi la plupart du temps, nos talents et préférences naturels ne sont pas encouragés, ils sont réprimés afin que nous nous conformions aux systèmes de valeur qui sont en place. Nous avons appris à faire confiance à ces systèmes pour nous guider dans nos choix. Lorsque nous nous efforçons de nous conformer à tous ces systèmes, nos choix sont contrôlés à notre insu, car cela signifie que nous choisissons ce qui est CONNU ! Nous ne sommes plus capables décider par nous-mêmes, car nous n’avons pas de points de repère autres que ceux-là. Nous continuons donc à reproduire le passé et rejouons les mêmes vieilles histoires sous une forme ou une autre, sans vraiment accomplir quelque chose de nouveau en exprimant ce que notre cœur désire vraiment.

 

Et puis, dans ce système d’opération, nous n’accordons pas facilement aux expériences que nous vivons la possibilité de nous enseigner quelque chose de nouveau. Une expérience difficile est le plus souvent perçue comme un échec, une erreur, une punition divine ou encore un manque de compétence, de mérite ou de valeur. Nous ne nous accordons pas le droit à l’erreur, c’est-à-dire la permission d’apprendre. Nous croyons que nous devrions être parfaits ou tout savoir avant même d’avoir expérimenté quelque chose.

 

Dans cet état où nous utilisons la raison et la logique pour décider, il y a beaucoup de questions et peu de certitude. Nous avons des opinions sur tout. Or une opinion est simplement l’idée qui nous parait la plus juste, la plus vraie et qui en fait correspond à nos croyances. Et nous essayons soit d’imposer, soit de justifier notre opinion aux autres – comme étant la meilleure. Et en même temps, nous avons peur que l’opinion des autres entrave nos choix et notre liberté d’expression.

 

Dans ce mode d’opération, la peur règne en maitre : « J’ai peur de ne pas avoir ce qu’il faut, d’être ignorant, inadéquat ou incompétent, j’ai peur de me tromper, j’ai peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas faire la bonne chose, j’ai peur de ne pas réussir, car les autres sont mieux ou plus fort que moi et les autres savent mieux que moi. »  Et quand nous avons peur, nous ne sommes pas dans un état de réceptivité et d’ouverture permettant de recevoir et d’interpréter l’information qui est à notre portée pour avoir une guidance claire.

Nous sommes à une époque où nous commençons à accepter que nous sommes des êtres ayant un pouvoir de création, que nous sommes des êtres spirituels dans un corps matériel. Nous revendiquons la liberté d’être et de choisir, et cela implique que nous reprenions la responsabilité de notre vie et de ce que nous avons créé jusqu’à maintenant. Nous avons créé collectivement et inconsciemment les systèmes de contrôle qui sont en place et pour nous en libérer nous devons revendiquer notre pouvoir. C’est en nous réconciliant avec notre nature énergétique et vibratoire que nous pouvons commencer à opérer d’une nouvelle manière nous permettant d’avoir accès à une forme de savoir innée – le savoir intérieur. C’est ce que j’appelle passer de la RAISON à la VIBRATION.

 

L’ultime forme de guidance qu’est le savoir intérieur peut se présenter et se développer lorsque nous reprenons confiance en notre autorité intérieure. Lorsque nous savons que nous sommes guidés de l’intérieur, par les ressentis que notre corps et notre cœur nous envoient. L’information dont nous avons besoin va nous provenir d’une manière naturelle, à travers notre ressenti. Comment reconnait-on que nous sommes dans cet état de savoir intérieur ? C’est facile, car dans cet état, nous savons que nous savons, car il n’y a ni questionnement ni doute, car nous interprétons l’information reçue d’après sa vibration et cela ne laisse aucune place aux suppositions. Et quand nous sommes dans le doute, la confusion ou le questionnement, cela nous indique que nous essayons de choisir avec la raison, la logique ou encore d’après nos peurs et que nous n’écoutons pas ce que notre cœur nous dicte.

 

Nos émotions et nos ressentis sont notre GPS humain. C’est un système très perfectionné qui nous permet de faire des choix qui correspondent à ce que nous désirons et préférons. C’est un système qui nous incite à aller vers ce que nous percevons comme agréable et qui nous fait nous éloigner de ce que nous percevons comme désagréable. Nos émotions et nos sensations physiques sont donc un des outils les plus importants dans notre processus actuel d’autoréalisation ou de « redéfinition » de ce que nous sommes. Et cela passe par la reprise de notre pouvoir et de notre autorité intérieure.

 

C’est donc notre capacité à ressentir qui nous permet d’évaluer l’information vibratoire avec laquelle nous entrons en contact. Mais la plupart du temps nous ignorons cette information, car nous avons été conditionnés à croire qu’elle est imaginaire et ne se base sur rien de concret. Et nous donnons toute la place à la logique ou à ce que les autorités nous disent pour nous aider à choisir. Nous décidons et choisissons ce que l’on nous a appris à désirer, autrement dit ce que nous croyons devoir faire ou avoir pour réussir, être heureux, avoir la reconnaissance ou l’amour des autres. La raison pour laquelle tant d’entre nous éprouvent de la difficulté à choisir ou à décider est précisément parce que nous nous sommes coupés de notre système de guidance (le cœur) et que nous ne lui faisons plus confiance. Et comme nous utilisons seulement notre raison (qui se base sur nos programmes inconscients) pour décider sans cohérence avec notre cœur, nos choix ne sont pas nécessairement en accord avec ce que nous désirons vraiment être ou faire.

 

Mais notre ressenti, ce que nous voulons vraiment, ce qui correspond à nos préférences ou à nos attirances naturelles ne disparait pas. C’est toujours là. Et quand nous prenons des décisions selon des critères qui entrent en conflit avec ce que nous ressentons, nous nous sentons mal, nous sommes indécis, nous sommes dans la confusion. Voyez-vous maintenant pourquoi vous êtes souvent incapable de prendre une décision ? Parce que la raison ne s’accorde pas avec le cœur. Ce que le cœur veut et choisit ne s’explique pas avec la raison. C’est la variance qui existe entre nos aspirations profondes et ce que la société nous pousse à choisir qui est la source de profonds sentiments de dissociation, d’incertitude, de désorientation, de confusion, de peur de se tromper ou de faire le mauvais choix et surtout de beaucoup d’autos-jugements et d’autos critiques.

 

Pendant longtemps, j’ai ressenti un grand vide intérieur et comme je m’étais coupée de toute forme de ressenti, je n’étais pas en contact avec ma nature profonde. Pour décider, je devais me reposer sur tous ces systèmes extérieurs – et je n’étais jamais certaine de rien. C’est seulement lorsque j’ai reconnecté avec ma nature profonde en m’ouvrant à mes ressentis que j’ai pu reprendre mon autorité intérieure et que j’ai retrouvé l’accès à mon système de guidance interne.

 

Je crois que beaucoup de personnes associent encore RESSENTIR avec SOUFFRIR. RESSENTIR peut aussi perçu comme quelque chose de DANGEREUX ou qui nous rend VULNÉRABLES. C’est pourquoi il arrive souvent que nous niions nos émotions. Nous refusons de les laisser faire surface. Refouler nos émotions, ne pas les accueillir, c’est refuser d’accepter ce qui est réellement présent en nous, et cela indique une résistance au changement. C’est pourquoi nous devons être capable de nous auto observer constamment afin de devenir conscient de tout ce qui est présent en nous. Il est important d’apprendre à reconnaitre ces signaux que le corps nous envoie, car c’est ce qui nous permet de reprendre notre responsabilité.

 

Dans notre état actuel, on peut dire que notre système émotionnel est une porte d’entrée sur notre inconscient, sur les systèmes de référence qui influencent tous nos choix et toutes nos décisions. Pour passer de la raison à la vibration, nous devons faire confiance à notre ressenti pour nous guider. Encore une fois, ce sont nos émotions et nos sensations physiques qui nous signalent la variance qui existe entre ce que nous CROYONS devoir faire ou être et ce que notre aspect spirituel SAIT de nos désirs et aspirations. Le principe est simple : dès que nous avons des sensations physiques inconfortables ou des émotions difficiles et désagréables, c’est le signal que quelque chose dans notre attitude, nos croyances, notre perspective sur la situation ou encore la résolution que nous espérons, n’est pas en accord avec la nature profonde de notre être, avec qui nous sommes vraiment. Cela crée une résistance dans notre être qui nous est signalée par ces sensations et émotions désagréables.

 

Ce fonctionnement est inné en chacun d’entre nous, mais nous avons oublié comment interpréter avec clarté l’information qui devrait nous aider à discerner et à faire des choix en accord avec ce que nous sommes et ce que nous désirons vraiment. Le cœur doit en fait informer le cerveau et non le contraire. Dès que nous portons notre attention sur notre cœur, par une respiration consciente, nous entrons en communication avec notre aspect énergétique et spirituel, cette partie de nous qui est bien plus grande que notre aspect humain. Cette partie de nous qui est divine et qui connait tout de nous, de nos désirs et qui sait ce dont nous avons besoin pour évoluer et nous épanouir.

 

C’est en écoutant notre cœur que l’on arrive à faire des choix qui sont en harmonie avec ce que notre nature profonde désire vraiment exprimer. Autrement dit, si nous voulons retrouver notre unité intérieure, notre confiance en soi, notre joie de vivre, notre inspiration et notre créativité, nous devons reconnaitre et reprendre le pouvoir que nous avons et qui réside au cœur de notre être.

 

Nos émotions et sensations sont donc conçues pour être un système de guidance. Lorsque nous nous permettons d’être conscients de ce qui se passe en nous, nous sommes alors en mesure de développer notre capacité à décoder et à interpréter ces émotions et sensations – à l’aide de cet outil sophistiqué qu’est notre cœur – afin de pouvoir faire des choix éclairés et de prendre des décisions plus facilement et rapidement.

 

UNE SÉRIE DE 3 ATELIERS EN LIGNE (à faire en direct ou en replay)

débutant le 19 novembre 2019.

 

Pour apprendre à utiliser notre système de guidance naturel, je vais animer une série d’ateliers sur ADN TV Nouveau Paradigme qui débutera le mardi 19 novembre 2019. Je partagerai avec vous des outils et des protocoles faciles à utiliser vous permettant de prendre conscience de vos facultés de perception. Je vous y invite avec grand plaisir !

Cliquez ici pour tous les détails.

 Avec amour

Dominique

Dominique Lacroix

SÉANCES INDIVIDUELLES PAR SKYPE de 30 ou 60 minutes DISPONIBLES ICI

Mon site web : www.nouvellerealite.com

ou contactez-moi directement ici:

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: