par BIDI

Lâche tout. Tu n’y peux rien, c’est la peur du grand vide, du grand silence, de l’extinction définitive de la conscience, de cette maladie. Il vaut mieux y être confronté maintenant que plus tard. Quand je parle de plus tard, ce n’est pas dans des années, c’est les semaines qui viennent, en termes temporels de cette terre.

Le grand vide, ce précipice comme tu le nommes, est une perspective liée à la conscience, tu ne peux rien, si ce n’est accepter. Si tu cherches à t’en sortir, tu vas le renforcer inexorablement, jusqu’à tant que tu acceptes. Quand tu en auras marre de souffrir, quand tu en auras marre d’être angoissée, alors tu accepteras, et le plus tôt sera le mieux. Tout ce à quoi tu t’opposes se renforce inexorablement, il n’y a rien d’autre que l’acceptation. Il n’y a rien d’autre qu’accueillir.

Vous êtes de plus en plus nombreux à voir, à vivre, à ressentir cette angoisse du grand vide, du trou noir, mais passez l’angoisse. Encore une fois, lisez, écoutez, entendez les témoignages de ceux qui ont accepté, ils sont dans l’évidence d’Agapè, en permanence, quoi qu’il arrive. Ils sont légers, ils sont débarrassés de l’idée de se croire une personne, ils sont débarrassés de l’idée de se croire une conscience.

Là est la Liberté. Elle n’est nulle part ailleurs. Tout le reste, tous ces ailleurs ne deviendront que souffrances et plaies. Vous n’avez aucun choix. Tant que vous croyez avoir le choix, vous n’êtes pas libres. Accepte que tu n’as pas le choix, car ce grand vide, depuis la conscience, est en réalité ce que tu es, au-delà de l’être et du non-être. Ne refoule rien, rappelle-toi que surtout dans ce cas-là, il n’y a rien à faire.

Si angoisse il y a, c’est une sécrétion de la conscience, rien d’autre. Laisse-la passer, accepte-la, elle se dissoudra alors sans aucun problème. Mais si tu t’y soumets, elle va se renforcer. Si tu t’y opposes, elle va se renforcer. Soit simplement le spectateur, l’observateur, et à ce moment-là, à un moment donné, tu es ce qui voit et qui éprouve cette angoisse, mais qui ne l’est aucunement.

Vous allez être de plus en plus nombreux, à travers les questions, à travers les vécus, à parler de ce grand vide, de ce grand trou noir, de cette angoisse. Je ne peux vous inviter qu’à écouter, lire, ceux qui ont passé cela, et ce qu’il y a juste derrière, ou après. Cette Joie totale et ineffable de ne plus se sentir quelqu’un, de ne plus avoir de projection, de ne plus avoir d’histoire, là est la vraie Liberté, malgré ce monde, et surtout grâce à ce monde.

Extrait de BIDI  – https://apotheose.live/

About Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

https://lapressegalactique.com

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: