par Péris Angélique

Les énergies de la PL du 12 novembre, bien qu’assez positives dans l’ensemble, ont quand même généré pas mal de désagréments, notamment avec un séisme dans la Drôme, le 11 novembre 2019 à 11h52, veille de la PL, provoquant de lourds dégâts matériels, sans aucune victime heureusement, suivi le lendemain, jour de la PL, d’un autre tremblement de terre, cette fois-ci dans la ville de Strasbourg, d’une magnitude moindre, et qui s’est faite à 14h38, heure presque exacte avec celle de la PL, puisque celle-ci s’est faite à 14h37mn24s, engendrant une secousse légère qui a plus interpellé la population qu’elle n’a créé de dégâts, bien heureusement. Suivie dans la nuit du 12 ou 13 novembre, d’une inondation ou d’une marée record qui sont venues toucher Venise avec plus d’1m90 d’eau, renforcé par un puissant Sirocco qui a inondé les parties basses de la cité.

 

D’un point de vue astrologique, comment pourrait-on expliquer ces phénomènes ?

 

Si l’on regarde la carte astrologique du 11 novembre à 11h52, on s’aperçoit que la Lune qui, souvent déclenche des événements ou des situations, se trouvait à 5°57 dans le 1er décan des Taureaux, et conjointe à environ 1° d’Uranus R. Le 1er décan concerne tout ce qui est physique, concret, matériel, et, conjointe à Uranus, cette Lune va venir impulser et servir de détonateur à Uranus.

 

Rappelons qu’Uranus est la planète de la révolution, des changements imprévus, impulsifs et immédiats. Uranus parle du principe de transformation et l’on pourrait même dire de destruction en vue d’une régénération, un peu comme Pluton finalement.

 

Rappelez-vous aussi ; que même si les aspects étaient totalement différents, expliquant l’ampleur de la catastrophe nucléaire qu’a connue le Japon le 11 mars 2O11, la Lune était là aussi en Taureau, en dissonance à Neptune (raz-de-marée), en aspect à Uranus (Nucléaire = Uranium = Uranus), qui lui-même étant en dissonance à Pluton (destruction).

 

Cependant, ce qui change astrologiquement avec ce séisme dans la Drôme, le 11 novembre 2019 ; à 11h52, c’est qu’en plus d’une conjonction Lune / Uranus en Taureau, Uranus était aussi en dissonance à Mars (caractère violent et agressif, d’où la forte magnitude), qui lui-même était en dissonance à Pluton (destruction) et en harmonie avec Jupiter (excès).

 

Qu’en est-il des énergies qui entourent le tremblement de terre de la ville de Strasbourg ?

 

Jour de la PL, la Lune s’est éloignée d’Uranus, elle n’est plus en relation avec Mars, mais est juste en dissonance avec Soleil / Mercure R en Scorpion. Ici, le principe de vitalité représenté par le Soleil est auréolé d’une énergie retirée, intériorisée et profonde ; qui peut créer de la confusion, mais comme la Lune est conjointe à Vesta en Taureau, ce petit désagrément aussi perturbant soit-il, a quand même été maintenu par une sorte d’équilibre, peut-être un appel à la vigilance… ?

 

Et comment alors traduire cette inondation à Venise ?

 

Le 12 novembre à 14h37mn24s, jour de la PL, la Lune était toujours en Taureau, envoyant une harmonie à Neptune R, qui lui-même, était conjoint à la Lune Noire.

 

Neptune représente le Dieu de la mer, donc pas étonnant que tout ce qui a un rapport avec l’eau, les inondations ou les intempéries, soient en lien avec Neptune. Neptune envoie de bonnes énergies à Pluton (destruction) qui lui-même et en dissonance avec Mars et avec Uranus R.

 

Ce jour-là ; d’ailleurs, rappelez-vous la vidéo sur la PL du 12 novembre, la plupart des aspects formaient entre eux ; une figure géométrique appelée “bateau”, peut-être un clin d’œil, un coup de pouce ou un avertissement à ce qui allait arriver plus tard dans la soirée.

 

Qu’est-ce-qu’un Sirocco ? – C’est un vent de sud-est chaud et sec ; qui crée une forte dépression au-dessus de la Méditerranée avec un vent atteignant les 100 km/h, créant en Europe un temps frais et pluvieux.

 

Soleil, Mars, et Uranus représentent aussi ce côté chaud et sec des énergies, qui ont été sollicités par toute cette figure géométrique, dont Pluton / Mars et Uranus, agrémentés par l’excès de Jupiter et qui ont donnés cette marée d’une ampleur sans précédent.

 

Et peut-être bien que la conjonction Neptune / Lune Noire, n’est là que pour nous prenions conscience de nos erreurs collectives, notamment en matière de climat, de réchauffement planétaire, au niveau des diverses structures qui ont été construites parfois n’importe comment ou n’importe où, sans se soucier que la nature reste toujours maître de son territoire, quoi que l’on y fasse…

 

Merci et à bientôt !

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: