Précédent
Suivant

Ce livre est publié sur la PG chapitre par chapitre, une gracieuseté de son auteure Hélène Netchitailoff

chapitre 5

Un rendez-vous très particulier

Racio a écouté très attentivement les confidences de son ami au sujet de son guide et de sa conversation avec lui. Au fond de lui, c’est une évidence : tout est vrai. Son cœur est devenu comme un petit ballon qui s’élève dans le ciel quand Doucio lui a révélé qu’il allait, lui aussi, rencontrer Macombo. 

21 jours passent quand Doucio entend de nouveau la voix de son guide. Le rendez-vous est fixé à dimanche après-midi à 15h15 précises auprès de la rivière.

Racio est prêt, un peu nerveux ,mais tellement curieux ! La joie évidente de Doucio l’entraine avec confiance vers l’inconnu. Ils se sentent comme des agents secrets et c’est très excitant. Personne d’autre n’est au courant. C’est leur grand secret !

15h10… Les amis sont silencieux. Le ciel est bleu azur, sans aucun nuage. Il fait beau et les oiseaux gazouillent avec allégresse.  Doucio n’a pas eu d’autres informations que le lieu et l’heure de rendez-vous. 

15h13.. Toujours rien…

15h14. Les yeux de Doucio se portent sur  un nuage qui vient d’apparaître près du soleil et soudain, ce nuage se dirige droit vers eux à une vitesse vertigineuse. 

15h15. Le nuage est maintenant juste au-dessus de leur tête. Doucio et Racio entendent la voix de Macombo : « Bonjour les garçons ! Ca vous dit de faire un petit tour dans notre vaisseau ? ».

C’est alors que le nuage s’estompe pour rendre visible un engin sphérique brillant émettant des lumières de couleurs changeantes qui sortent des hublots. Une porte centrale s’ouvre et une belle lumière blanche descend sur les deux amis. Doucio et Racio se sentent aspirés vers l’engin en forme de soucoupe  et se retrouvent dans un petit hall face à deux hommes vêtus d’une combinaison gris bleutée. L’un d’eux est Macombo.

  • Très heureux de vous accueillir à bord de notre vaisseau galactique, dit Macombo.  Je vous présente Orionis, notre chef de bord.

Doucio et Racio sont intimidés et saluent de leur tête les deux êtres qui leur paraissent vraiment très grands. Leur visage est très beau avec de grands yeux. On croirait des êtres humains se dit Racio qui s’était imaginé rencontrer des êtres bizarres comme on en voit dans les films de science-fiction.

  • Nous nous ressemblons, n’est-ce pas ? dit gentiment le guide en lui faisant un clin d’œil.

Racio est surpris ,car il n’a rien dit. Doucio se met à rire et lui dit à l’oreille :

  • T’inquiète !  Il entend tout ce que tu penses ! Et tous se mettent à rire de bon cœur. 

Les enfants font la visite de l’engin spatial. Tout est tellement différent ! 

Une douce lumière blanche éclaire tout l’intérieur ,mais il n’y a pas de lampes ni de luminaires. Les parois ressemblent à du métal argenté qui vibre  légèrement comme si elles étaient vivantes. Dans la salle de pilotage, quatre fauteuils font face à un grand écran devant lequel il y a un ordinateur de bord.

  •   Je vous invite maintenant à prendre place, annonce Orionis en présentant les fauteuils.  Nous devons décoller pour ne pas attirer l’attention des humains sur notre présence. Cette petite balade sera de très courte durée. Ce sera votre baptême de l’espace !

Macombo active une touche de l’ordinateur. Des lumières de couleurs clignotent et l’engin émet un léger bourdonnement.  Après le décollage, plus aucun bruit. 

A travers l’écran, les amis observent leurs maisons puis leur village qui s’éloignent à toute vitesse. Et en quelques secondes, ils sont ébahis devant le spectacle. C’est époustouflant ! Ils voient la terre, cette belle petite planète, de l’espace. En fait, ils sont dans l’espace ! Ils n’en croient pas leurs yeux. 

Macombo et son compagnon Orionis  sourient en observant les enfants qui sont bouche bée  et les yeux écarquillés devant ce spectacle grandiose.

Orionis prend la parole : 

  • Voyez-vous, vous pouvez comprendre que nous désirons plus que tout sauvegarder ce petit joyau de l’univers qu’est la terre. Elle est magnifique, n’est-ce pas ? 
  • Oh, oui ! s’écrient en chœur  les deux garçons. 
  • Nous sommes en mission pour aider les humains à prendre conscience de la beauté de cette planète et à la préserver. Cette planète est très riche par sa diversité en espèces végétales, animales, minérales… Voyez-vous toutes les étendues d’eau sur la planète ? C’est pour cela qu’elle est appelée la planète bleue. 

Les enfants restent muets pendant un long moment, fascinés devant le spectacle incroyable. 

  • Mais comment fonctionne votre vaisseau ? interroge soudain Doucio, reprenant ses esprits.
  • C’est un peu compliqué à vous expliquer ,mais pour faire simple, c’est une question de fréquence vibratoire. 
  • Ce n’est pas simple du tout, rétorque Doucio en grimaçant. 
  • Avez-vous déjà entendu parler d’énergie ou d’ondes ?
  • Oui. Notre maître d’école nous a expliqué ce qu’est une onde,  réplique tout fièrement Racio. 
  • En fait, reprend-il  (Racio employait souvent cette expression « en fait », ça lui donnait un air sérieux), il nous a fait une démonstration quand nous étions en sortie  « nature ». Il a lancé une grosse pierre dans la rivière et nous a fait observer les petites vagues autour de l’impact. « Voilà à quoi ressemblent des ondes » nous a expliqué le maître.
  • On a appris aussi qu’il existe toutes sortes d’ondes, par exemple, les ondes radio, le WIFI ou le micro-ondes… continue Doucio. 
  • Oui, c’est cela. Différentes ondes se propagent à travers tout ce qui existe ! A travers l’air, l’eau, la terre, l’espace… Vous ne pouvez pas les voir mais parfois vous pouvez  ressentir les vibrations, par exemple lors d’un tremblement de terre.
  • Ou bien en posant  sa main sur un haut- parleur quand on met une musique à fond ! renchérit  tout joyeusement Doucio
  • Tout à fait ! Je vois que vous êtes bien informés au sujet des ondes. Et bien, pour répondre à ta question, Doucio, notre vaisseau fonctionne grâce à certaines ondes ou énergies, voilà tout.
  • En fait, reprend Racio moqueur, votre vaisseau c’est un micro-ondes volant !

Tout l’équipage se met alors à rire de bon cœur. 

  • Il est extrêmement important que les humains se rendent compte que tout ce qu’ils pensent émet des ondes qui touchent et affectent leur environnement, reprend plus sérieusement Macombo. Encore une fois, tout est énergie, tout vibre ! 
  • Et ce n’est pas parce que l’on ne voit pas ou n’entend pas que cela n’existe pas ! C’est mon papi qui me disait toujours ça ! C’est comme l’électricité. On ne la voit pas ,mais elle existe bien, rétorque Doucio.
  • Ton papi est un sage ! répond Orionis.
  • « Etait » un sage, reprend Doucio, parce qu’il est décédé. Et le doux visage de Doucio s’assombrit.
  • Ne sois pas triste, Doucio. Je te confirme que ton papi est toujours vivant, mais il n’est pas dans le même monde, assure Macombo tout souriant. Là encore, je te réserve une surprise. Mais revenons un peu à notre sujet.

Doucio a du mal à se concentrer. Son cœur est empli de joie de savoir son papi encore vivant.

  • Vous savez, les adultes ont un peu de difficulté à comprendre que tout est énergie et que les pensées peuvent émettre des ondes. Votre mission sera de bien faire comprendre cela  ,car c’est très important. Les ondes des pensées touchent tout !
  • Si vous avez de bonnes pensées, poursuit Macombo, votre corps va vibrer harmonieusement.  Si vous êtes très souvent en colère, votre corps sera pollué par ces mauvaises vibrations et vous risquez de tomber malade. Et comme les vibrations traversent tout, vos bonnes ou mauvaises pensées touchent aussi vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, enfin tout votre environnement !
  • Et même les animaux ?
  • Absolument Doucio, ça touche tout ce qui vit !
  • C’est rigolo parce que j’ai remarqué que lorsque je me sens triste, à chaque fois mon chat vient sur mes genoux en ronronnant très fort.
  • Les animaux ressentent très bien les émotions des humains. Et ton chat émet des vibrations en ronronnant. Il cherche ainsi à t’apaiser. Et Orionis intervient :
  • Pour vous rendre compte de l’impact des mots et des pensées sur votre corps et sur votre environnement, vous pouvez tenter une petite expérience : mettez du riz blanc cuit dans deux petits pots en verre identiques. Sur un pot, vous collez une étiquette avec des mots gentils comme « tu es beau, je t’aime », et sur l’autre pot, vous écrivez des mots méchants comme « tu es laid, je te déteste ». Ensuite, vous allez mettre ces pots à bonne distance et tous les jours durant une semaine, vous allez répéter ce que vous avez écrit devant les pots. Et là, je vous laisse découvrir ce qui va se produire ! 
  • Trop cool ! J’ai hâte d’essayer ! dit joyeusement Racio.
  •  Moi aussi ! renchérit son ami.
  • Bien les enfants. Il est temps à présent de rentrer à la maison, dit Macombo d’un ton assez ferme.
  • Oh, déjà ? s’exclament d’une même voix les deux enfants.
  • Il ne faut jamais abuser des bonnes choses ! Et puis, nous nous reverrons d’ici peu de temps pour de nouvelles aventures.
  • Oh, trop cool ! Ce sera quand ? s’impatiente Doucio.
  • Laissez-nous vous en faire la surprise, répond malicieusement Macombo.

L’engin extraterrestre est suspendu dans un nuage au-dessus du pré situé près de la rivière en contrebas de la maison de Doucio. Les deux petits amis saluent leurs nouveaux compagnons de l’espace et se préparent dans le sas pour descendre sur la terre ferme.  La porte centrale s’ouvre. En une seconde à peine, transportés dans une belle lumière blanche, les deux inséparables copains se retrouvent les pieds dans l’herbe fraîche. Leurs yeux suivent le nuage qui s’élève dans le ciel azur et en un éclair, la sphère disparait en direction du soleil.

À demain pour le chapitre 6

Ce livre est offert aux lecteurs de la Presse Galactique par son auteur: Hélène Netchitailoff

Aussi disponible en format papier sur amazon


Index

  1. chapitre 1
  2. chapitre 2
  3. chapitre 3
  4. chapitre 4

[widget id= »custom_html-14″]

Print Friendly, PDF & Email
Précédent
Suivant