par Laure

Que ce soient les religions ou nos parents, endossant le rôle de porte-paroles du Père Noël, ce que la grande majorité d’entre nous a entendu pendant des années c’est : sois sage, tiens-toi tranquille, sois obéissant, sois gentil, et tu seras récompensé, soit par des cadeaux, soit par une place gagnée au Paradis. En gros le message était celui-là…

De ce fait, nous avons grandi avec une sorte de flic intérieur venant constamment nous rappeler à l’ordre à chaque fois que nous pouvions adopter certains comportements qui n’étaient pas en accord, non pas avec notre propre système de valeurs, mais avec celui de nos enseignants religieux ou de notre entourage (qui cherchait principalement une chose avec ce type de discours : avoir la paix!)

De là a pu découler un sentiment de culpabilité récurrent, l’impression de devoir toujours tenir une certaine ligne de conduite sans quoi, non seulement nous ne pourrions pas accéder à ce que nous désirions, mais en plus, nous allions sans doute avoir droit à une punition (ces chers Lucifer et Père Fouettard, ce dernier ayant été remplacé fort heureusement depuis quelques années par Christian Grey :-p quant à Lucifer, les netflixiens me comprendront… qui pourrait encore avoir envie d’être gentil après ça ?!) Pour en revenir à nos moutons (et à nos anciennes croyances) si nos parents ne risquaient plus de nous punir une fois que nous étions devenus des adultes, qu’en était-il des forces invisibles ?

Et puis, nous avons commencé à entendre parler d’une façon ou d’une autre de la loi d’attraction, du fait que nos pensées et émotions avaient un impact sur notre réalité physique, etc. Nous avons commencé à comprendre que ce qui prenait forme dans nos vies ne partait pas de l’extérieur, mais de l’intérieur…

Nous avons alors concrétisé un certain nombre d’objectifs et pour d’autres par contre, nous avons entamé un véritable parcours du combattant…

MAIS… par rapport à toutes les expériences que j’ai pu faire de ce côté, toutes les fois où j’ai réussi à concrétiser ce que je voulais, et toutes les fois où j’ai échoué, ce que je peux vous dire aujourd’hui c’est que le seul et unique élément indispensable à la manifestation de n’importe quel objectif, c’est une permission INTÉRIEURE !

Quand nous n’obtenons pas ce que nous voulons, a priori, en réalité, nous obtenons bel et bien ce que nous voulons, inconsciemment, parce que pour une raison ou une autre, nous ne nous donnons pas le droit d’obtenir ce que nous désirons, et c’est TOUT ! C’est la seule chose qui peut coincer en fait !

Il peut y avoir un conflit intérieur parce que la réalisation d’un souhait impliquerait certains résultats avec lesquels nous ne serions pas en accord (nous en avons parlé dans un article précédent). Il peut y avoir certaines peurs aussi, ou l’impression de ne pas être suffisant pour obtenir. Et puis il peut y avoir un sentiment de culpabilité, l’impression que le fait de vouloir telle chose n’est pas correct, par exemple quand le libre arbitre d’autres personnes est impliqué. On peut alors avoir le sentiment d’être en train de vouloir prendre quelque chose qui ne nous appartient pas, ou l’impression de manipuler ceux qui nous sont pourtant chers.

Mais rien de tout ça n’est vrai, car nous ne vivons pas dans un monde unique et figé. Nous passons tout notre temps à voyager de monde en monde, notre conscience se projetant constamment et instantanément vers la version du monde où tout ce qui nous entoure, et tout le monde sont toujours d’accord avec nous ! Mais tout ce petit monde n’est pas d’accord avec ce que nous exprimons en surface… Il est d’accord avec ce qui émane de nous à un niveau plus profond, là où le conscient et l’inconscient se mêlent.

La seule chose qui peut vous faire échouer, en tout cas durant un temps, lorsque vous visez un objectif, c’est de ne pas être totalement d’accord avec vous-même sur le fait que c’est OK pour vous de recevoir ou de vivre ce que vous désirez !

À partir du moment où vous allez devenir clair sur le fait que tout part de vous, et seulement de vous, et qu’autour de vous ne se trouvent que des acteurs finalement jouant à la perfection le rôle que vous leur avez attribué (inconsciemment bien sûr, en fonction de votre système de croyances), vous allez alors pouvoir vous donner de plus en plus de permissions, jusqu’à ressentir dans vos tripes que vous ne pouvez pas prendre quoi que ce soit à qui que ce soit, ni avoir un quelconque impact négatif sur quelqu’un d’autre que sur vous.

Si vous agissez dans un sens qui provoque un sentiment de malaise en vous, vous vous faites du mal à vous-même, et en fonction de la culpabilité que vous pourriez ressentir, vous verrez autour de vous certains « acteurs » de votre monde endosser le rôle de ceux qui vont réagir négativement à votre encontre, mais ça ne sera qu’un reflet de ce que VOUS ressentez vis-à-vis de vous-même pour avoir agi de telle ou telle façon.

Il est temps à présent de reprendre ce qui nous a toujours appartenu, de nous redonner le droit de vivre cette vie selon nos aspirations réelles, celles qui nous font vibrer et viennent nous coller des étincelles dans les yeux, en oubliant tout ce que nous avons pu apprendre de nos aînés en matière de limites et d’interdits. Lâchez tout ce qui vous limite, tout ce qui vous freine, et comprenez que la version du monde que vous expérimentez est toujours un parfait reflet de votre monde intérieur. TOUJOURS !

Cessez de chercher les clés à l’extérieur, d’attendre des autres qu’ils vous ouvrent la porte ou qu’ils nourrissent vos besoins. Cessez d’ »espérer (ce qui implique que vous n’êtes pas sûr de recevoir) et choisissez ! Plus avec des pincettes, mais complètement et entièrement. Cette vie est à vous, et vous êtes libre d’en faire absolument tout ce que vous voulez ! Mais rien ne proviendra jamais de l’extérieur de vous ! JAMAIS !

Mettez-vous d’accord avec vous-même une bonne fois pour toutes, cessez de culpabiliser, de vous interdire, de vous juger !

Donnez-vous enfin LE DROIT de vivre et d’expérimenter absolument tout ce qui pourrait faire chanter votre cœur !

Tous ceux que vous allez croiser dans votre réalité physique seront toujours les versions de ces autres qui correspondront à votre propre système de croyances en cet instant. Alors, cessez de réfléchir en fonction du monde extérieur parce qu’il sera toujours d’accord avec vous, et allez seulement et uniquement chercher à l’INTÉRIEUR ce que vous voyez comme juste et bien pour vous, et c’est TOUT !

À vous de jouer maintenant, ou pas 🙂 Ce droit-là vous appartient également !

Quoi qu’il en soit, un très bon réveillon à tous pour demain, et un Joyeux Noël (où c’est vous qui redeviendrez enfin le maître de la hotte!)

Avec mes meilleures pensées, 🙂
Laure

Source: http://laurezanellacoaching.fr/

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: