par Manon

Le jeudi 26 décembre 2019 se produira une éclipse solaire annulaire sur le quatrième degré du signe du Capricorne. Les éclipses sont associées à la prise de conscience d’un nouveau cycle dans la vie. La Maison natale où se produit l’éclipse montre le secteur de vie susceptible de connaître un renouveau significatif. L’influence d’une éclipse solaire peut être ressentie pendant six mois. Vous êtes davantage concerné par cette éclipse si vous avez des planètes (ou angles) dans les 8 premiers degrés du signe du Capricorne (ainsi que dans les 8 premiers degrés des signes du Cancer, du Bélier et de la Balance).

Cette éclipse aura une durée de trois heures et trente-neuf minutes. Elle sera à son maximum à 05 h 18 Temps universel. Il s’agit d’une éclipse de la famille Saros 132. Selon l’astrologue Bernadette Brady, cette famille d’éclipses est associée à des ruptures d’associations et de relations. Une très forte charge émotionnelle est associée à cette éclipse.

Depuis 18 mois, l’Axe Cancer-Capricorne est très sollicité par les éclipses notamment par le fait de la présence des Nœuds lunaires. Nous assistons à des éclipses lors du passage de la Lune sur les Nœuds. Je répète souvent que l’Axe des nœuds lunaires est une
« médecin» pour rendre l’inconscient conscient. Les Nœuds nous propulsent vers la croissance en nous transformant profondément. L’Axe Cancer-Capricorne nous dit que nous sommes arrivés à une étape de maturité émotionnelle sociale. Nous sommes appelés à agir d’une manière responsable et à redéfinir les structures du monde dans lequel nous devons œuvrer.

desert-444833_1280

Une éclipse dans le Signe du Capricorne exprime la nécessité de faire une évaluation de nos ambitions socioprofessionnelles, de nos accomplissements ainsi que de nos responsabilités. Le moment est idéal pour la planification d’objectifs et d’idéaux à long terme. En même temps, nous devons faire face à certaines réalités et nous devons individuellement et collectivement redéfinir le concept du «pouvoir». Que sont les forces et les conditionnements qui nous contrôlent? Que sont les limitations qui nous retiennent d’être parfaitement nous-mêmes? Qu’est-ce qui arrive à une fin et qui exige une renaissance? Que voulons-nous construire, édifier dans notre vie?

Au moment de la Nouvelle Lune, cinq planètes et le Nœud Sud se trouvent dans le Signe du Capricorne. Plus précisément, Soleil-Lune sont conjoints à Jupiter et en Trigone avec Uranus (en Taureau); il y a un élan à traduire ses idéaux en action et que cette dernière soit moralement juste et efficace. Le Trigone Jupiter-Uranus favorise une expansion rapide, et des accomplissements soudains. Une foi et un optimiste plus important par rapport au futur. Il y a possibilité de se «libérer» de quelque chose; on se questionne sur le pourquoi des choses notamment en ce qui concerne les lois, les normes, les traditions et les coutumes. Cette lunaison «éclipse» peut contribuer énormément à élargir les consciences. Également, je vois la rencontre de Jupiter avec le Noeud Sud comme une possibilité de «récolte» ou de «récompense» après des années de travail et de persévérance. Rétribution karmique pour avoir fait preuve d’intégrité, de responsabilité, de sagesse.

Le degré de cette nouvelle lune en est un qui est émotionnellement chargé. L’image Sabian associée dit : «Des Indiens sur le sentier de la guerre, dans un canoë bien chargé, certains rament, d’autres exécutent une danse de guerre

Cette image évoque une mobilisation d’énergies physiques et morales dans une perspective de conquête. Nécessité d’un effort commun où la coopération est la clé. Certains Indiens rament, d’autres non; il y a divergence et confusion dans les actions (et sans doute, dans les motivations). Certains anticipent «la guerre» alors que d’autres se concentrent sur l’action qui fait «avancer» (ramer). Dans quel camp nous rangeons-nous? Celui des danseurs ou des rameurs?

Source: https://astraum.wordpress.com/

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: