par Nassrine Reza

Participant : Pourquoi dites-vous que l’amour est une simple succession de lettres ?Nassrine Reza : Pour ne pas en faire un nouveau concept.

P : Mais l’amour me permet d’évoluer, de cheminer vers mon essence, de mieux me connaître et de m’épanouir.

N : Qu’est-ce que l’évolution, si ce n’est qu’un changement temporaire lié aux perceptions et aux comportements ? Certes, tout change à chaque instant dans cette dimension humaine, mais cela ne peut vous rapprocher de ce que vous êtes véritablement, puisque vous n’en avez jamais été séparé. Et lorsque vous parlez de connaissance de « Soi », à quel « Soi » faites-vous référence ? Est-ce à celui qui a emmagasiné toute forme de mémoire et qui en changeant de concept ou de vision se dit « évoluer » par rapport à ses anciens schémas ? Est-ce que l’évolution reposerait alors sur une simple inversion de croyances ? Mais toute croyance, aussi belle soit-elle, est limitante. Aucune ne peut contenir votre fragrance et votre vérité ultime. Et qu’en est-il de l’épanouissement tant recherché ? Les éléments qui rendent ce « Soi » heureux maintenant deviendront tôt ou tard les causes de sa souffrance. Ce « Soi » perçoit l’amour à travers des yeux souillés par la mémoire et il est de ce fait rempli de concepts alléchants qui tentent de confiner l’amour à travers des qualités éphémères.

P : Pourquoi des qualités éphémères ?

N : Ce que ce « Soi » aime chez l’autre maintenant deviendra détestable pour lui, au moment où l’autre le quittera par exemple. Pour ce « Soi », l’amour repose sur diverses idées qui sont issues de son expérience passée. Lorsque ses idées préconçues de l’amour ne peuvent plus être projetées sur l’autre, il en conclut qu’il y a absence d’amour.

P : Mais n’avons-nous pas plus d’affinité avec certaines personnes ?

N : Les affinités et les répulsions reposent sur ce « Soi », cet amas de mémoire. Mais lorsque celui-ci disparaît, lorsque toute identification à un être en particulier se dissipe, il n’y a plus ni affinité, ni répulsion.

P : Que reste-il alors ?

N : L’AMOUR, une simple succession de lettres qui embrasse TOUT…

Extrait du nouveau livre « L’eclosion – la fin de l’illusion » (sortie 2020)

COLLECTION NASSRINE REZA

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: